Les passions en littérature. De la théorie à l’enseignement

Quelle est l’importance des émotions dans les études littéraires ?

Depuis quelques années, le « tournant affectif », observable dans de nombreuses disciplines des sciences humaines, prend appui sur les liens inextricables de la pensée et du corps, de la cognition et de la sensibilité. Il est désormais possible de considérer les émotions en littérature sans adopter des principes fusionnels ou irrationnels, mais en décrivant une relation individuelle et charnelle au texte, autrefois stigmatisée comme une « illusion affective ».

Dans le contexte actuel, la nécessité de ménager une place élargie aux émotions dans l’enseignement de la littérature s’impose. Une telle pratique ne peut se réaliser que par l’établissement de médiations efficaces, mobilisatrices entre textes et lecteurs, par-delà les héritages du formalisme.

Conjuguant réflexions théoriques, critiques des œuvres et applications concrètes en classe, ce numéro d’Études de lettres, édité par Raphaël Baroni (École de français langue étrangère) et Antonio Rodriguez (Section de français), peut servir de référence aussi bien pour les didacticiens et les enseignants que pour les critiques qui tentent de comprendre les mutations du rapport entre les lecteurs, les passions et les œuvres littéraires.

L’intégralité du volume est disponible sur OpenEdition Journals.

Raphaël Baroni, Antonio Rodriguez (éds.), Les passions en littérature. De la théorie à l’enseignement, Études de lettres, n°295, 1/2014.

TOUTES LES NOTICES DE

Raphaël Baroni

Antonio Rodriguez

Études de lettres

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin