Les avatars du chapitre en bande dessinée

Étude du chapitrage en BD.

Le chapitrage n’apparaît en bande dessinée que vers la fin des années 1970, en lien avec le modèle littéraire. Pour quelle raison ? Le chapitre en BD a-t-il des caractéristiques qui lui sont propres ? Peut-il se confondre avec un strip comique, une planche ou un album ? Comment l’épisode d’un feuilleton devient-il le chapitre d’un roman graphique? Les traditions américaine et franco-belge font-elles un usage semblable du chapitrage ?

Ce numéro des Cahiers de narratologie dirigé par Raphaël Baroni et Anaïs Goudmand de l’École de français langue étrangère, tente de répondre à toutes ces questions, rarement posées. Il réunit les contributions au colloque international organisé en 2017 à l’UNIL. Le colloque a donné lieu à la création d’une infographie sur le chapitrage en BD par deux étudiantes du cours de Master « Sérialités narratives : Littérature BD, radio, serials, télévision, jeux vidéo » et à une exposition virtuelle, à découvrir sur le site du Pôle de narratologie transmédiale de l’UNIL.

Ce volume s’inscrit dans le cadre des recherches menées au Groupe d’étude sur la BD (GrEBD) de la Faculté des lettres. Il est entièrement accessible ici.

Raphaël Baroni, Anaïs Goudmand (dir.), Les avatars du chapitre en bande dessinée, Cahiers de narratologie, n° 34, 2018.

TOUTES LES NOTICES DE

Raphaël Baroni

Anaïs Goudmand

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin