La Tension narrative. Suspense, curiosité et surprise

Qu’est-ce qu’on appelle « nouer une intrigue » ? Qu’est-ce que le suspense ?

Suspendus aux lèvres d’un conteur, incapables d’interrompre la lecture d’un roman, captivés par un film haletant, nous faisons tous l’expérience quotidienne de ce plaisir apparemment paradoxal que nous tirons de notre insatisfaction provisoire face à un récit inachevé.

Raphaël Baroni (École de français langue étrangère) analyse comment le récit se noue et se dénoue, comment se crée la tension. En s’intéressant tant à la littérature qu’au cinéma, à la bande dessinée ou au teasing publicitaire, l’auteur montre que l’intrigue repose sur des schémas cognitifs. Si le récit a quelque chose à voir avec la manière dont nous éprouvons le temps, cette expérience n’apparaît jamais avec autant d’éclat que dans le suspense, la curiosité ou la surprise qui font la force des intrigues fictionnelles. La compréhension des fonctions narratives engage donc non seulement l’analyse littéraire, linguistique et sémiotique, mais aussi l’analyse cognitive et la psychologie des émotions.

Raphaël Baroni, La Tension narrative. Suspense, curiosité et surprise, Paris, Seuil, 2007.

TOUTES LES NOTICES DE

Raphaël Baroni

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin