L’Œuvre du temps. Poétique de la discordance narrative

Exploration des rapports entre œuvres littéraires et expérience temporelle.

Les essais réunis dans ce volume interrogent aussi bien le temps des œuvres que le temps à l’œuvre, c’est-à-dire sa formulation narrative mais également son pouvoir d’érosion et de genèse qui affecte les hommes, les livres qu’ils écrivent ou qu’ils lisent et les genres littéraires qu’ils pratiquent.

Si l’on veut explorer l’œuvre du temps, on ne peut s’en tenir à l’hypothèse que les intrigues se contentent de mettre en ordre l’histoire et de la doter d’un sens, il nous faut à l’inverse définir les fondements d’une poétique de la discordance narrative qui permette de suivre le glissement du sens dans le temps. Cette réflexion sur le temps soulève une question subsidiaire mais non moins essentielle : « D’où vient le récit et où va-t-il ? »

L’ouvrage de Raphaël Baroni (École de français langue étrangère) répond à cette question en proposant de penser la manière dont la narration émerge de la vie et retourne à elle.

Raphaël Baroni, L’Œuvre du temps. Poétique de la discordance narrative, Paris, Seuil, coll. « Poétique », 2009.

ON EN PARLE DANS LES MÉDIAS
TOUTES LES NOTICES DE

Raphaël Baroni

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin