Philosophies du jeu théâtral

Que se passe-t-il lorsque l’on joue sur scène ?

Depuis Platon et Aristote, la philosophie a toujours reconnu la puissance du théâtre. Partant de ce postulat, ce numéro d’Études de lettres propose une ronde philosophique menant de l’Antiquité aux débats actuels, en passant par l’Afrique, l’Europe et enfin l’Asie, par l’intermédiaire du Théâtre du Soleil. Après une série de contributions venues du champ de la philosophie, de la littérature et des études théâtrales, il donne la parole aux praticien·ne·s, de l’Accademia Teatro Dimitri à Ariane Mnouchkine.

Les dramaturges sont-ils les concurrents des philosophes en tant qu’éducateurs du peuple ? Cette interrogation est de celles qui parcourent le volume. Car outre des réflexions sur le jeu et la mise en scène dans les perspectives de Kant et Diderot, Barthes et Deleuze ou encore Wittgenstein et Rancière, les contributeurs et contributrices s’intéressent également au rapport entre philosophie et théâtre, ainsi qu’au rôle que jouent le drame et le jeu théâtral pour l’individu et la société.

Ces études réunies par Michael Groneberg (Section de philosophie et Centre d’études théâtrales) sont issues pour la plupart de deux colloques tenus à l’Université de Lausanne en automne 2018 (Philosophie et théâtre) et 2019 (Le théâtre de Platon). Ce numéro est disponible en intégralité en libre accès sur OpenEdition Journals.

Michael Groneberg (éd.), Philosophies du jeu théâtralÉtudes de lettres, n°313, 2-3/2020.

TOUTES LES NOTICES DE

Michael Groneberg

Études de lettres

CIEL ! Regards croisés sur un espace commun entre les littératures

Théâtre et société en Suisse romande de la fin de l’Ancien Régime à l’entre-deux-guerres. Pratiques et enjeux socioculturels

Art et économie en France et en Italie au XVIe siècle. Prix, valeurs, carrières

Philosophies du jeu théâtral

1980: L’an zéro du monde contemporain?

Denis de Rougemont: Entre littérature, théologie et politique

Études bosporanes. Sur un royaume aux confins du monde gréco-romain

La nouvelle jeunesse des contes. Transcréations des recueils de Perrault et des Grimm

Aymon de Montfalcon. Mécène, prince et évêque de Lausanne (1443-1517)

Entre terre et ciel. Les édifices à coupole et leur décor entre l’Antiquité tardive et le haut Moyen Âge

Penser la scène

Voir et lire l’Afrique contemporaine. Repenser les identités et les appartenances culturelles

Du Rhin à l’Oronte: Maurice Barrès écrivain

Profils d’architectes

L’Opéra en toutes lettres

Les voies contemporaines de l’oralité

Appel à témoins. Écrits personnels et pratiques socioculturelles (XVIe-XXe s.)

Les échelles du texte

Dans le labyrinthe de la pensée. Approches croisées du Qu’est-ce que la philosophie ? de Gilles Deleuze et Félix Guattari

L’orientalisme des marges: éclairages à partir de l’Inde et de la Russie

Les passions en littérature. De la théorie à l’enseignement

Narrations visuelles, visions narratives

Entre espace et paysage. Pour une approche interdisciplinaire

Entretiens sur le « Manuscrit trouvé à Saragosse »

Romain Rolland et la Suisse

Études pontiques. Histoire, historiographie et sites archéologiques du bassin de la mer Noire

Des Fata aux fées: regards croisés de l’Antiquité à nos jours

Theatra et spectacula. Les grands monuments des jeux dans l’Antiquité

Le client de l’architecte. Du notable à la société immobilière : les mutations du maître de l’ouvrage en Suisse au XIXe siècle

Le diplomate en question (XVe-XVIIIe siècles)

Tradition classique: dialogues avec l’Antiquité

Exotismes dans la culture russe

Philologie slave. Linguistique – Analyse littéraire – Histoire des idées

La profession d’architecte en Suisse romande (XVI-XXe siècle)

Points de vue sur Jésus au XXe siècle

Écrire en francophonie : une prise de pouvoir ?

Essais et essayistes en Suisse romande (1900-1945)

Lectures littéraires et appropriation des langues étrangères

Figures de l’oubli (IVe-XVIe siècle)