Historiographie, littérature et philosophie : une longue et difficile conversation triangulaire

Quelles frontières entre le texte historique, philosophique, et la fiction littéraire ?

Ce numéro de la revue A Contrario interroge les enjeux, les profits et les problèmes engendrés par le dialogue entre histoire, critique littéraire et philosophie. Il se penche sur la manière dont chaque discipline féconde les autres, mais également la façon dont elle met à jour ses faiblesses cachées et ses angles morts, à travers des métissages stylistiques ou épistémologiques.

Alors qu’aujourd’hui, la philosophie assume enfin sa dimension littéraire, la littérature – et par extension la critique littéraire – redécouvrent quant à elles ne pas être condamnées au repli textuel. De Paul Ricoeur à Michel de Certeau en passant par Victor Segalen, les contributions prouvent une fois de plus la porosité des frontières entre philosophie, histoire et fiction.

Dirigé par Raphaël Baroni (École de français langue étrangère), Jean Kaempfer (Section de français), Jérôme Meizoz (Section de français) et Françoise Revaz, ce volume fait suite à un colloque organisé par la Formation doctorale interdisciplinaire de la Faculté des lettres de l’Unil en novembre 2009. Il est disponible en Open Access via le portail Cairn.

Raphaël Baroni, Jean Kaempfer, Jérôme Meizoz, Françoise Revaz (dir.), Historiographie, littérature et philosophie: une longue et difficile conversation triangulaire, A Contrario. Revue interdisciplinaire de sciences sociales, Lausanne, BSN Press, n°14, 2010.

TOUTES LES NOTICES DE

Raphaël Baroni

Jean Kaempfer

Jérôme Meizoz

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin