Littérature – La Suisse est-elle une utopie? Histoire d’une illusion

Littérature – La Suisse est-elle une utopie? Histoire d’une illusion

François Rosset, professeur honoraire, UNIL

Plusieurs éléments de notre mythologie nationale ont pu permettre d’assimiler la Suisse à une utopie. Consciemment ou non, de nombreuses et nombreux écrivain·e·s et artistes, au fil d’une longue histoire, ont emprunté les codes institués par le genre littéraire de l’utopie pour caractériser notre pays.

Quels sont ces codes? Quand, comment et dans quelles circonstances ont-ils été mobilisés? Pourquoi seraient-ils particulièrement opératoires lorsqu’on tient sur la Suisse des propos flatteurs ou critiques? Quelle image de la Suisse ont-ils contribué à fixer? Et, finalement, quelles attentes, quels fantasmes ou quelles stratégies révèle le recours à ce mode de représentation spécifique qu’inspire l’utopie?

Datesmardis 5, 12, 19, 26 mars 2024 | ANNULÉ
Heuresde 10h30 à 12h
LieuEspace Riponne, place de la Riponne 5 (1er étage), Lausanne
Prix125 fr. (160 fr. non-adhérent) pour 4 séances, supports de cours inclus

Balade historique à travers Brigue et Naters

Balade historique à travers Brigue et Naters

Sous la conduite de Jean-Christophe Moret, archéologue et guide du patrimoine, nous découvrirons la grande richesse de Brigue, qui devint un haut lieu du commerce dès le XVIIe siècle. Après un café de bienvenue, nous parcourrons à pied le centre historique de la bourgade haut-valaisanne. Nous visiterons ensuite le célèbre château Stockalper, palais de style Renaissance bâti par le baron Gaspard Jodoc de la Tour, surnommé le « roi du Simplon ».

Après le repas de midi, nous nous déplacerons en bus jusqu’à Naters, sur la rive opposée du Rhône, pour finir en beauté par la visite son église et de son ossuaire médiéval, l’un des plus beaux de Suisse.

Remarque: la visite est déconseillée aux personnes à mobilité réduite et aura lieu par tous les temps.

Datejeudi 2 mai 2024 | COMPLET
Heuresde 9h30 à 16h30 environ
Rendez-vous9h30, Gare CFF de Brigue, devant l’entrée principal
Participant·e·s23 au maximum
ResponsablesFrançoise et Jean-Pierre Thévenaz
Prix135 fr. (175 fr. non-adhérent), repas de midi et transport en bus entre Brigue et Naters compris
Culture pour tous: 35 fr.

Théâtre – Pour une histoire culturelle du théâtre

Théâtre – Pour une histoire culturelle du théâtre

Danielle Chaperon, professeure à la Section de français, directrice du Centre d’études théâtrales, UNIL

Il paraît évident aujourd’hui que le public du théâtre est un groupe de spectateur·trice·s, mais a-t-on toujours considéré qu’il y avait quelque chose à regarder sur scène? Rien n’est moins sûr. Au XVIIe siècle, on parle le plus souvent d’un public auditeur. Non qu’il n’y eut rien à voir au théâtre, mais il n’y avait rien de visuel à évaluer selon des critères artistiques. C’est au milieu du XVIIIe siècle, que l’on s’avisa d’appliquer au théâtre des normes et un lexique empruntés à l’art de la peinture. La notion de « mise en scène » est en train de naître, mais il faudra attendre la fin du XIXe siècle pour qu’elle s’impose, comme un art à part entière.

Les quatre séances du cours suivront les grandes étapes de l’évolution du rapport au spectacle en fonction du modèle auquel se soumet un art théâtral en quête de légitimité culturelle.

Datesjeudis 22, 29 février, 7 et 14 mars 2024 | ANNULÉ
Heuresde 8h45 à 10h15
LieuEspace Riponne, place de la Riponne 5 (1er étage), Lausanne
Prix125 fr. (160 fr. non-adhérent) pour 4 séances, supports de cours inclus
Culture pour tous: 30 fr.

ECA: un acteur-clé de la sécurité vaudoise

ECA: un acteur-clé de la sécurité vaudoise

Pour la majorité de la population vaudoise, l’Établissement Cantonal d’Assurance (ECA) est synonyme d’assurance obligatoire contre l’incendie et les risques liés aux éléments naturels pour le mobilier et le bâtiment. Et, pourtant, d’autres missions – parfois méconnues du grand public – figurent au cœur du travail quotidien de cette institution de droit public, notamment la prévention des sinistres ou la défense incendie (pompiers).

La visite du nouveau siège administratif de l’ECA et de son nouvel espace d’exposition interactif offre une occasion unique de découvrir certains aspects de ces missions avec des démonstrations pratiques. Le processus d’engagement des sapeurs-pompiers sera également dévoilé afin d’obtenir la meilleure efficacité possible sur sinistre pour sauver des vies. Enfin, l’ECA regroupe désormais les Centrales des numéros d’urgence 117, 118, 144 ainsi que la Centrale téléphonique des médecins de garde. Nous pourrons ainsi observer de près cette nouvelle centrale d’alarme, unique en Suisse!

Une collation sera servie à l’issue de la visite.

Remarque: le bâtiment de l’ECA est facilement accessible en transports publics (ligne 21, arrêt « Bossons »). Possibilité de stationnement pour les véhicules privés, sur inscription préalable.

Datejeudi 25 avril 2024 COMPLET | jeudi 27 juin COMPLET
Heuresde 14h à 16h
Rendez-vous13h30, devant l’entrée de l’ECA, avenue du Grey 111, Lausanne
Participant·e·s15 au maximum
ResponsablesJean Desarzens et Jean-Pierre Girard
Prix40 fr. (55 fr. non-adhérent), collation comprise

Sciences humaines – Les ressorts de la violence

Sciences humaines – Les ressorts de la violence

Jacques Gasser, professeur honoraire UNIL, ancien chef du Département de psychiatrie du CHUV

La violence est un phénomène complexe et, pour l’aborder, il est nécessaire d’utiliser différentes connaissances. Dans ce cours, nous aborderons quatre approches pour mieux le comprendre. D’abord l’approche historique, qui va nous montrer que, contrairement à ce que l’actualité semble établir et à ce que chacun·e ressent, notre époque est probablement la plus paisible que l’humanité ait jamais vécu; puis une approche plus sociologique, qui nous permettra de mieux cerner les différentes formes de la violence contemporaine et quels en sont les  actrices et acteurs; troisièmement, les outils des neurosciences nous aideront à comprendre le fonctionnement du cerveau dans les comportements violents et, finalement, le dernier cours abordera la question du traitement juridique de la violence dans notre société.

Datesmardis 20, 27 février, 5 et 12 mars 2024 | Complet, liste d’attente
Heuresde 8h45 à 10h15
LieuEspace Riponne, place de la Riponne 5 (1er étage), Lausanne
Prix125 fr. (160 fr. non-adhérent) pour 4 séances, supports de cours inclus

Philosophie – Café-philo

Philosophie – Café-philo

Eric Suarez, docteur et praticien en philosophie

Espace de réflexion, de rencontre et de partage, le café-philo invite les participant·e·s à raisonner ensemble autour d’une question philosophique. Renouant avec le dialogue socratique, il permet à chacune et à chacun d’exprimer son opinion ainsi que les raisons qui les sous-tendent. Favorisant la recherche commune, le café-philo est avant tout une co-construction, une enquête existentielle menée par le groupe. Il ne s’agit pas, ici, d’un cours d’histoire de la philosophie, mais bien d’une expérience philosophique.

Nulle connaissance de la discipline n’est nécessaire, seul le plaisir de philosopher est essentiel. Un thème différent sera abordé lors de chaque séance.

Dateslundis 19, 26 février, 4, 11, 18 et 25 mars 2024
Heuresde 15h30 à 17h
LieuEspace Riponne, place de la Riponne 5 (1er étage), Lausanne
Prix175 fr. (225 fr. non-adhérent) pour 6 séances

Visions du Réel, projection et visite thématique

Visions du Réel, projection et visite thématique

Dans le cadre de la 29e édition du Festival international de cinéma Visions du Réel, nous assisterons à la projection du nouveau documentaire d’Alexe Poukine Sauve qui peut (Belgique, Suisse · 2024 · 98′). Après Sans frapper (2019), la réalisatrice belge explore le milieu hospitalier et les symptômes d’une crise structurelle:

A l’hôpital, des soignant·e·s interrogent leur pratique lors d’ateliers de simulation avec des comédien·ne·s. Pour annoncer un cancer ou accompagner ses proches, l’empathie avec le ou la patient·e se travaille. Ainsi que la vigilance face aux collègues en burn-out.

A l’issue de la projection, une chercheuse de l’UNIL nous amènera à travers les rues de Nyon pour prolonger la découverte du film et approfondir la thématique des relations humaines dans un système hospitalier de plus en plus technique.

La visite se terminera autour d’un repas au restaurant de la Place du Réel.

Remarque: il faut compter environ 5 à 10 minutes de marche entre la gare de Nyon et la Grande Salle. La balade se fera à pied (30 minutes environ) et aura lieu par tous les temps.

Datevendredi 19 avril
Heuresde 11h à 14h30
Rendez-vous10h40, devant la Grande Salle, Place Perdtemps, rue des Marchandises 4, Nyon
Participant·e·s20 au maximum
ResponsablesCatherine Libanska Wehrle et Adia-Pia Kohler
Prix50 fr. (65 fr. non-adhérent), projection, balade et repas inclus
Culture pour tous: 15 fr.

Atelier de généalogie

Atelier de généalogie

De toutes les sciences participatives, la généalogie est sans aucun doute la plus populaire. Sa réussite repose sur la force du nombre et ses progrès sont spectaculaires grâce aux révolutions informatique, numérique et génomique des dernières décennies.

Le regard de la généalogie s’étend du 20e siècle aux populations les plus anciennes, en passant par l’émergence des patronymes au Moyen Age. Le libre accès aux outils de pointe procure à la recherche les moyens de ses ambitions et opère la jonction entre familles et populations. Le défi de la généalogie suppose un travail de terrain à la fois si méticuleux et si massif qu’il dépasse les possibilités disciplinaires de la recherche universitaire. Il appartient dès lors à la science participative de prendre le relais et d’exploiter la force citoyenne qui est la sienne.

Cet atelier vise à sensibiliser le public à l’âge d’or que vit l’histoire des populations. Les vieilles familles de Suisse constituent des archives vivantes richement documentées et il nous faut les écouter, maintenant qu’une panoplie d’outils existe pour les faire parler. Les dix séances annuelles seront composées autour de thèmes touchant la généalogie sous toutes ses coutures.

Une séance d’essai gratuite. Possibilité de commencer à n’importe quel moment de l’année civile.

Dateschaque dernier mercredi du mois | Calendrier complet
Heuresde 14h30 à 16h30
LieuArchives cantonales vaudoises, Chavannes-près-Renens (M1 – arrêt Mouline)
PrixForfait annuel 30 fr. (40 fr. non-adhérent)

Mines d’asphalte et mousseux du prieuré

Mines d’asphalte et mousseux du prieuré

L’asphalte, qui assurait déjà l’étanchéité des murs des jardins de Babylone, fut utilisé, dès le début du 20e siècle, comme revêtement des routes grâce aux travaux d’un ingénieur suisse. Son emploi s’est surtout répandu avec le développement de l’automobile. A la Presta, dans le Val-de-Travers, on s’intéressa d’abord à ses vertus thérapeutiques pour adapter ensuite l’exploitation aux exigences du marché. Le travail d’extraction sera expliqué pendant la visite des galeries souterraines exploitées jusqu’en 1986.

Le jambon du dîner sera cuit… dans l’asphalte, une spécialité culinaire héritée de l’époque où les mineurs réchauffaient leur gamelle dans l’asphalte.

L’après-midi, à Môtiers, dans les caves du prieuré St-Pierre, cité déjà en 1107, nous apprendrons tout sur l’élaboration des vins mousseux de la famille Mauler. Film, visite guidée des caves et dégustation dans le royaume de la bulle! Lors d’une petite promenade, nous admirerons l’église Notre-Dame et quelques bâtiments de ce petit bourg, où Jean-Jacques Rousseau séjourna trois ans.

Datemardi 16 avril 2024 | COMPLET
Heuresde 10h15 à 16h30
Rendez-vous10h15, halte ferroviaire « La Presta Mines d’asphalte » (arrêt sur demande)
Participant·e·s22 au maximum
ResponsablesCarla et Henri Rouge
Prix135 fr. (175 fr. non-adhérent), visites guidées, repas de midi et dégustation compris

Histoire de l’art – La Sicile, une grande terre d’histoire

Histoire de l’art – La Sicile, une grande terre d’histoire

René Armellino, Dr en histoire de l’art

Giuseppe Tomasi di Lampedusa disait: « Depuis plus de vingt-cinq siècles, nous portons sur nos épaules le poids de superbes civilisations, toutes différentes, toutes venues d’ailleurs; aucune qui ne soit née de nos cerveaux et de nos mains. Depuis deux mille cinq cents ans, nous ne sommes rien de plus qu’une colonie. » Nous étudierons ensemble – grâce à l’art et à l’histoire – les multiples facettes de ces anciennes civilisations qui ont forgé la Sicile pour lui donner son aspect actuel.

Durant les huit rencontres, nous développerons les thèmes suivants:

  • Colonisation de l’île par les Grecs et les Phéniciens
  • Antonello da Messina
  • La villa romaine de Piazza Armerina
  • Le baroque à Noto et dans ses environs
  • Les manifestations de l’occupation normande
  • Au temps du Guépard
  • Le cloître des bénédictins à Monreale
  • Renato Guttuso
Datesvendredis, du 1er mars au 17 mai 2024 | Calendrier complet
Heuresde 10h30 à 12h
LieuEspace Riponne, place de la Riponne 5 (1er étage), Lausanne
Prix235 fr. (305 fr. non-adhérent) pour 8 séances, supports de cours inclus
Culture pour tous: 60 fr.