Les avatars du chapitre en bande dessinée

Nous avons le plaisir de vous annoncer la publication du numéro 34 des Cahiers de narratologie consacré au chapitrage dans la bande dessinée. Les articles qui constituent le présent numéro sont issus d’un colloque organisé les 11 et 12 mai 2017 à l’Université de Lausanne par Raphaël Baroni et Anaïs Goudmand dans le cadre du projet ANR « Pratiques et poétique du chapitre du XIXe au XXIe siècle » piloté par Aude Leblond.

Töpffer en créant la « littérature en estampe » opposait son invention à la « littérature en chapitres ». Ainsi, l’unité chapitrale semble à première vue étrangère à la segmentation du récit graphique, qui se décline en cases, bandes, planches, épisodes, albums, etc. Cette segmentation supplémentaire et facultative se répend tardivement, vers la fin des années 1970, en lien avec le modèle littéraire. Cela pose de nombreuses questions: le chapitre en BD a-t-il des caractéristiques formelles et fonctionnelles qui lui sont propres? un chapitre peut-il se confondre avec un strip, une planche ou un album? comment l’épisode d’un feuilleton devient-il le chapitre d’un roman graphique? les traditions américaine et franco-belge ont-elles fait un usage semblable du chapitrage?

Ce numéro tente de répondre à toutes ces questions, rarement posées, en prenant en considération les spécificités sémiotiques, culturelles et historiques du média. Il comprend des contributions de Jan Baetens, Raphaël Baroni, Alain Boillat, Alain Corbellari, Jacques Dürrenmatt, Anaïs Goudmand, Thierry Groensteen, Philippe Marion, Côme Martin, Benoît Peeters, Benjamim Picado et Françoise Revaz.

Le numéro est entièrement accessible en ligne: https://journals.openedition.org/narratologie/8554