Parcours de recherche sur la bande dessinée

Cycle de rencontres avec des chercheur·euses en études sur la bande dessinée

Université de Lausanne, Automne 2022-2023

Comment s’effectuent des parcours professionnels de recherche sur la bande dessinée dans un contexte où le champ ne bénéfice que d’un faible ancrage institutionnel au niveau académique ? Si certaines hautes écoles francophones proposent des parcours d’étude dans ce domaine, ces cursus visent moins à former des chercheur·euses qu’à préparer les étudiant·es à une carrière extérieure à la recherche universitaire. De fait, si des parcours académiques spécialisés dans la bande dessinée existent, ceux-ci se profilent le plus souvent en parallèle d’une inscription disciplinaire plus largement reconnue. Autrement dit, la vivacité de la recherche sur la bande dessinée semble dépendre avant tout d’investissements personnels pour tenter de la faire exister à côté des nécessités qu’impose le cahier des charges d’une enseignante-chercheuse ou d’un enseignant-chercheur associé à une discipline dont l’objet principal n’est pas la bande dessinée.

Ce séminaire de recherche consistera ainsi à esquisser un panorama de différents types de parcours de recherche sur la bande dessinée par le biais d’interventions provenant de professionnel·les de la recherche dont l’un des (si ce n’est le) domaines d’expertise est celui de la bande dessinée.

Organisation et information pratiques

Cette journée d’étude est organisée dans le cadre du projet de recherche Sinergia « Reconfiguring Comics in Our Digital Era », financé par le FNS: CRSII5_180359.

Organisateur·ice·s: Raphaël Baroni, Justine Favre, Gaëlle Kovaliv et Olivier Stucky

Programme
23.09.2022 | Bounthavy Suvilay

10h30 – Anthropole 2096

Titulaire d’un doctorat en Lettres Modernes de l’université Paul Valéry-Montpellier 3, Bounthavy Suvilay est une spécialiste du manga, de l’animation japonaise et du jeu vidéo. Elle s’intéresse aux questions de réception, d’adaptation et de recréation des fictions transmédiatiques. Sa thèse portait sur les circulations transnationales de licences produites par les industries culturelles japonaises.

Bibliographie sélective
  • Indie Games- jeux vidéo indépendants de l’artisanat au blockbuster, Paris, Bragelonne, 2022.
  • Dragon Ball —une histoire française, Liège, Presses universitaires de Liège, Coll. ACME, 2021, 380 p.
  • La culture manga —Origines et influences de la bande dessinée japonaise, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal, 2021, 64 p.
  • Satoshi Kon, Entre rêve et réalité, Paris, Ynnis éditions, 2021.
  • Le sport animé, 50 ans de séries sportives au Japon, Paris, Ynnis Éditions, 2021
  • « Épidémie de peste jaune : déjà des millions de morts, Hebdogiciel, 2 novembre 1984 » in Marie-Ève Thérenty et Sylvain Venayre (dir.), Le monde à la une : Une histoire de la presse par ses rubriques, Paris, Anamosa, 2021, p. 298-303.
  • « Écosystème médiatique et circulation de la fiction : Dragon Ball, Pokémon, Sword Art Online », Cahiers de Narratologie, 37, 2020, http://journals.openedition.org/narratologie/10613
  • « Kyarakutâ : le personnage au cœur des circulations médiatiques », Revue Française des Sciences de l’Information et de la Communication, n°18, 2019, https://doi.org/10.4000/rfsic.7747
  • « Le “Cool Japan” made in France », Ebisu, Études japonaises, n°56, 2019, p. 71-100.
11.10.2022 | Hélène Raux

10h30 – Anthropole 3077

Maitresse de conférences en langue et littérature française à l’INSPE de Paris-Sorbonne université depuis 2020, mes travaux de recherche, d’abord centrés sur la place de la bande dessinée dans l’enseignement du français, ont plus largement deux orientations : l’une porte sur les pratiques effectives de l’enseignement de la littérature et sur les apprentissages en jeu dans les situations didactiques, quels que soient les corpus; l’autre porte sur les évolutions dans le champ de la bande dessinée qui retiennent particulièrement l’attention du monde scolaire, comme la bande dessinée de vulgarisation ou la bande dessinée de reportage.

Bibliographie sélective
  • « La bande dessinée en classe : une lecture à didactiser », Transpositio, 4, 2021. En ligne : https://www.transpositio.org/articles/view/la-bande-dessinee-en-classe-une-lecture-a-didactiser
  • « Caser les mythes. Analyse de collections de bande dessinée consacrées à la mythologie», dans L’Antiquité dans la littérature de jeunesse, sous la direction d’O. Devillers et S. Garat, Ausonius Editions, 2021.
  • «Groom et Topo, ou l’actualité racontée à la jeunesse», dans Presse et bande dessinée. Une aventure sans fin, A. Lévrier & G. Pinson (dir.), Bruxelles, Les Impressions nouvelles, p. 323-337.
  • « La médiation des images de guerre par la bande dessinée de reportage », dans Voir/montrer la guerre (2) : Visées, sous la direction de Boutevin, C. et Blanvillain, C., Paris, L’Harmattan, 2020. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03607802/document 
  • La bande dessinée en classe de français : un objet disciplinaire non identifié. Thèse de doctorat soutenue en novembre 2019 à l’université de Montpellier. A paraître aux Presses universitaires de Rennes (publication prévue en janvier 2023).
  • Direction avec Marianne Blanchard du numéro spécial de la revue Tréma « Usages didactiques de la bande dessinée ». Avril 2019. En ligne : https://journals.openedition.org/trema/4803
  • « Bande dessinée et diffusions des savoirs : l’avènement du documentaire graphique ? », Communication aux Rencontres Bande dessinée et éducation à la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image (Angoulême), 2017. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01757039/document
04.11.2022 | Irène Le Roy Ladurie

10h30 – Anthropole 2096

Docteure en littérature générale et comparée, ATER à l’Université de Lorraine, mes domaines de prédilection sont la littérature et la bande dessiné contemporaines dans les espaces francophones, anglophones et germanophones. Avec ma thèse qui porte sur le motif de la caresse dans les récits littéraires et graphiques contemporains, j’ai travaillé sur la représentation du désir et de la sexualité au sein de ces productions, ainsi que sur des questions de théorie esthétique et narrative. Rédactrice en chef adjointe de Neuvième Art 2.0, la revue en ligne de la Cité Internationale de la Bande Dessinée à Angoulême, je pilote et commande des dossiers sur l’étude de la bande dessinée, tant autour d’auteurs (François Henninger, Julie Doucet) qu’autour de questions matérielles et esthétiques (la couleur, les réseaux sociaux). Je participe également à la rédaction de catalogues d’exposition.

Bibliographie sélective
  • « Aller siffler sur la colline : Fabcaro et la chanson », article dans le catalogue de l’exposition Fabcaro sur la colline, à la Cité de la Bande dessinée, commissariat Maël Rannou, Matthieu Charrier, Camille de Singly, éditions Six Pieds sous terre, septembre 2022.
  • « Ambiguïté et exemplarité : l’apprentissage des gestes dans l’œuvre de Bastien Vivès », Gestes et bande dessinée, Presses Universitaires de Rennes, septembre 2022.
  • « Saints suaires : de la destruction des icônes à une poétique de l’empreinte dans Blankets de Craig Thompson » dans La destruction des images en bande dessinée, actes du colloque organisé par Henri Garric à l’Université de Bourgogne/Franche-Comté, Presses François Rabelais de Tours, collection « Iconotextes », janvier 2022.
  • « La sensation et le passage », article dans le catalogue de l’expositionEdmond Baudoin à la Cité de la Bande dessinée, commissariat Thierry Groensteen, Editions Mosquito, décembre 2021.
  • « L’intimité dérobée des adolescentes dans Clèves de Marie Darrieussecq (2011) et Le Goût du paradis de Nine Antico (2008) » in Kate Everis, Egle Keckute, Catherine Mao (dir.) Overstepping the Boundaries/Transgresser les limites: Twenty-First-Century Women’s Writing in French, Londres/Amsterdam, Brill/Rodopi, 2020
  • Les Langages du corps en bande dessinée, direction avec Isabelle Guillaume, Aymeric Landot et Tristan Martine, Paris, L’Harmattan, collection « Mouvements des savoirs », 2015.
  • Connaître la bande dessinée franco-belge et européenneConnaissance des arts, octobre 2016, avec Louis Dubost.
25.11.2022 | Benoît Crucifx

10h30 – Anthropole 2096

Benoît Crucifix est professeur assistant en études culturelles à la KU Leuven et chercheur à la KBR, sur le projet FED-tWIN « Pop Heritage ». Il a consacré une thèse aux usages contemporains du patrimoine de la bande dessinée américaine ; et a travaillé sur le dessin d’enfant dans la bande dessinée au sein du projet COMICS à l’Université de Gand.  Il est membre du groupe ACME et co-rédacteur en chef de la revue Comicalités.

Bibliographie sélective
  • Drawing from the Archives: Comics’ Memory in the Contemporary Graphic Novel, Cambridge University Press, à paraître (2023).
  • « Sortie des encombrants. Fabrique du patrimoine de la bande dessinée de journal aux Etats-Unis », Société & Représentations 53 (2022): 167-186.
  • “Drawing, Redrawing, Undrawing”, in The Oxford Handbook of Comic Book Studies, ed. Frederick Luis Aldama, Oxford: Oxford University Press, 2020, p. 148-162.
  • « Mémoire de la bande dessinée dans Au travail d’Olivier Josso Hamel – Cases remémorées, redessinées », Comicalités (2017), comicalites.revues.org/2415
  • Maaheen Ahmed & Benoît Crucifix (eds.), Comics Memory: Archives and Styles, Palgrave, 2018.
16.12.2022 | Pierre Nocérino

10h30 – Anthropole 2096

Docteur de l’EHESS en sociologie, Pierre Nocérino a soutenu en 2020 une thèse sur la formation du groupe professionnel des auteurs et autrices de bande dessinée. Par ailleurs, seul ou en collaboration avec l’autrice de BD Léa Mazé, il expérimente différentes manières d’écrire la sociologie en BD, que ce soit sur un blog personnel ou dans des revues scientifiques.

Bibliographie sélective
  • Mazé Léa et Nocérino Pierre, 2017, « Analyser l’accueil des personnes âgées en institution. De l’autonomie aux transferts de responsabilité », ethnographiques.org [en ligne], Numéro 35.
  • Nocérino Pierre, 2021, « Les ateliers partagés : entre professionnalisation et politisation des auteurs et autrices de BD », neuvième art 2.0 [En ligne], 2021.
  • Nocérino Pierre, 2020, « Les auteurs et autrices de bande dessinée : la formation contrariée d’un groupe social », Thèse de sociologie sous la direction de C. Lemieux, EHESS.
  • Nocérino Pierre, 2020, « Faire groupe entre la poire et le fromage. Informalité et autonomie dans le travail des auteurs et autrices de BD », Sociologie du travail [En ligne], 2020, vol. 62, no 3.
  • Nocérino Pierre, 2016, « Ce que la bande dessinée nous apprend de l’écriture sociologique », Sociologie et sociétés, vol. 48, no 2, p. 169‑193.
20.01.2023 – 10h30 – ANT 2096 | Sylvain Lesage

10h30 – Anthropole 2096

Sylvain Lesage est maître de conférences en histoire à l’Université de Lille, chercheur à l’IRHiS (Institut de recherches historiques du Septentrion). Ses recherches croisent histoire du livre, de l’édition et de la lecture, histoire des médias et histoire visuelle.

Bibliographie sélective
  • Ninth Art. Bande dessinée, book publishing and the transformation of French mass culture, 1964-1975, Palgrave Macmillan, 2023 (à paraître).
  • L’Effet livre. Métamorphoses de la bande dessinée, Presses universitaires François Rabelais, 2019.
  • Publier la bande dessinée. Les éditeurs franco-belges et l’album, Presses de l’ENSSIB, 2018.
  • (A Suivre). Archives d’une revue culte, codirigé avec Gert Meesters, Presses universitaires François Rabelais, 2018.