De la pédagogie convergente à la didactique intégrée: langues africaines-langue française

Sortir de l’impasse de la pédagogie convergente pour langues africaines et française.

Si le consensus sur les principes existent, les problèmes concrets pour enseigner les langues africaines et le français demeurent. Après deux décennies d’une expérience de bilinguisme scolaire popularisée sous le nom de « pédagogie convergente » au Mali, souvent citée en modèle, le moment est venu d’en tirer le bilan.

Si la pédagogie convergente a contribué à crédibiliser l’usage des langues africaines à l’école, elle s’avère, pour des raisons qui tiennent à ses fondements, incapable de penser une didactique du bilinguisme et de proposer aux maîtres des scénarios pédagogiques et des progressions liant les différents systèmes linguistiques en présence.

Partant de ces lacunes, l’ouvrage de Bruno Maurer (École de français langue étrangère) propose un ensemble de nouvelles pratiques, regroupées sous le terme générique de « didactique intégrée » pour marquer le changement de point de vue par rapport à la pédagogie convergente, assorties de propositions concrètes pour faire la classe dans des contextes plurilingues langues africaines-langue française.

Bruno Maurer, De la pédagogie convergente à la didactique intégrée: langues africaines-langue française, Paris, L’Harmattan, Organisation internationale de la francophonie: Institut de la francophonie, 2007.

TOUTES LES NOTICES DE

Bruno Maurer

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin