Théories poétiques de la narration / Poetic Theories of Narration

Par Sylvie Patron

Sous le terme « théories poétiques de la narration », on regroupe les théories d’Ann Banfield (1995 [1982]; 2019) et de S.-Y. Kuroda (2012), deux linguistes formés à l’école de la grammaire générative de Noam Chomsky et dont les travaux se sont développés de manière coordonnée. On peut leur associer rétrospectivement la théorie de Käte Hamburger (1986 [1957, 1968]), qui constitue une référence majeure pour les deux premiers. Le terme « théorie poétique de la narration » est dû à Kuroda (1975: 284, 292; voir aussi 2012: 121, 132, 148, 173). Il s’oppose en contexte à « théorie communicationnelle de la narration » (ou à ses synonymes, « théorie narratrice » ou « narratoriale » de la narration, en anglais narrator theory of narration). Lire la suite

La guerre manquée (annonce de parution)

Clément Sigalas, La Guerre manquée. La Seconde Guerre mondiale dans le roman français (1945-1960), Paris, Hermann, 2019.

Comment le roman français a-t-il dépeint la Seconde Guerre mondiale dans les années qui suivirent le conflit ? Que nous dit le roman que ne nous disent pas ses discours concurrents, qu’ils soient politiques, journalistiques ou testimoniaux ? La Guerre manquée met en lumière un corpus romanesque opposé à la vision héroïque répandue après-guerre. Cet ouvrage analyse une vingtaine de romans dont la particularité a été de donner à voir une guerre irréelle, un combat à la fois fantomatique et violent qui a pu constituer pour bien des Français une expérience commune. Il montre comment les fictions ont très tôt dénoncé le mythe d’une France tout entière unie dans la lutte et ont incarné la mauvaise conscience nationale. Bien avant les historiens ou la génération 68, le roman a ainsi usé des moyens qui lui sont propres pour explorer les zones d’ombre de la guerre.

URL: http://www.editions-hermann.fr/5539-la-guerre-manquee.html

La réalité de la fiction (annonce de parution)

La réalité de la fiction ou des relations entre fiction, narration, discours et récit (sous la direction de Benoît Petitprêtre, Sonny Perseil et Yvon Pesqueux)

À l’heure des fake news, et alors que le terme « post vérité » a été désigné expression de l’année en 2016, une interrogation s’impose : comment distinguer réalité et fiction ? S’il importe d’éclaircir cet aspect pour éviter les confusions et la désinformation, il apparaît que ces deux mots ne sont pas systématiquement antinomiques et que des relations se nouent régulièrement, dans la narration, le discours et le récit, entre réalité et fiction. Lire la suite

Le paratexte, trente ans après (annonce de parution)

Guido Mattia Gallerani, Maria Chiara Gnocchi, Donata Meneghelli et Paolo Tinti ont récemment dirigé un numéro de la revue Interférences Littéraires qui propose un retour sur la question du paratexte. Pendant les trois décennies qui se sont écoulées depuis la publication de Seuils (1987) de Gérard Genette, les études sur le paratexte se sont multipliées dans des disciplines très différentes et dans plusieurs champs littéraires. Pour couronner le trentième anniversaire de la publication de cet ouvrage pionnier, un colloque international a été organisé à Bologne, pendant lequel de nombreux chercheurs se sont interrogés sur l’actualité des études sur le paratexte. Le dossier thématique qui en constitue l’issue comporte une réflexion aussi bien sur les implications découlant des théories de Seuils que sur sa réception dans les domaines littéraires et médiatiques. Il y est question de détecter les évolutions, les distances et les connexions entre les sous-catégories indiquées dans l’essai d’une part et, d’autre part, entre les directions de recherche assumées par les chercheurs.

Le numéro est entièrement consultable en ligne sur le oien suivant: http://www.interferenceslitteraires.be/index.php/illi/issue/view/58

Romans du hasard (annonce de parution)

Sébastin Wit, Romans du hasard, Rennes, PUR, 2019, 220 p.

À partir de quatre exemples de déconstruction de la linéarité romanesque (Composition no 1 de Marc Saporta, Marelle de Julio Cortázar, Le Château des destins croisés d’Italo Calvino et Le Maître du Haut Château de Philip K. Dick), Sébastien Wit s’attache dans ce livre à cerner la manière dont la littérature du XXe siècle réactualise une épistémè du hasard divinatoire. Grâce au hasard, les expérimentations littéraires font fi des structures usuelles du genre romanesque et nous invitent à reconsidérer les relations entre l’auteur et le lecteur.

URL: http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4874

Séminaire de recherche du NaTrans (annonce de cours)

Le programme du séminaire de recherche du NaTrans est en ligne. Cet enseignement postgrade vise à encourager la recherche sur les phénomènes narratifs ou fictionnels qui transcendent les frontières médiatiques. Le séminaire accueillera cette année Romain Bionda, Benjamim Picado, Juliette Loesch et François Jost. Toute personne intéressée est bienvenue!

URL: https://wp.unil.ch/narratologie/seminaire-de-recherche-du-natrans/

 

 

La séquence narrative dans la narratologie contemporaine (annonce de parution)

L’ouvrage réunissant les actes du colloque sur la séquence narrative dans la narratologie contemporaine, qui avait lancé de réseau romand de narratologie en 2011, ancêtre du RéNaF, est enfin disponible en version « paperback », donc bien plus abordable, avec des contributions de Raphaël Baroni, Alain Boillat, Peter Hühn, Emma Kafalenos, Franco Passalacqua, Jim Phelan, Federico Pianzola, John Pier, Gerald Prince, Françoise Revaz, Brian Richardson, Marie-Laure Ryan, Eyal Segal et Michael Toolan.
URL: https://ohiostatepress.org/…/Bo…/baroni_revaz_narrative.html

Lire la suite

Narratologie non naturelle / Unnatural Narratology

Par Brian Richardson

Traduit de l’anglais par Raphaël Baroni

La narratologie non naturelle est l’étude et la théorie des éléments et stratégies anti-mimétiques dans la fiction narrative. Selon la définition la plus répandue, le non-naturel est constitué d’événements, de personnages, de décors ou d’actes narratifs qui sont anti-mimétiques, c’est-à-dire qui défient les présupposés des récits non fictifs et les pratiques du réalisme (dont le modèle est fondé sur les récits non fictifs). Lire la suite

La sérialité en question(s) (annonce de parution)

Parution du numéro 15 de TV/Series intitulé « La sérialité en question(s) », coordonné par Florent Favard et Hélène Machinal. Ce numéro rassemble des contributions interrogeant la sérialité dans les séries télévisées des années 1980 à aujourd’hui. Dans un premier temps, il revient sur la notion de complexité narrative énoncée par Jason Mittell et explore les zones d’ombres qui subsistent lorsqu’il s’agit d’établir des typologies des multiples formats hybrides qui ont émergé au fil des dernières décennies, ou quand il devient nécessaire de qualifier sur le fil du rasoir les évolutions les plus récentes amenées par les plateformes de vidéo à la demande par abonnement. Une attention particulière est ensuite apportée aux espaces et aux réseaux, notamment pour analyser le tissage narratif (Breda) qui se noue entre les personnages de séries adaptées de romans. Une dernière partie s’interroge sur les limites du prisme narratologique dans l’analyse des séries télévisées, en convoquant la sémio-pragmatique, en envisageant les séries comme des systèmes complexes, ou encore en s’intéressant à leur dimension intermédiale, pour esquisser de nouvelles pistes d’exploration de ces objets en perpétuelle évolution.