Membres du RéNaF

Vous trouverez ci-dessous la liste des membres du réseau des narratologues francophones. Cette liste, en cours de constitution, vise à recenser tous les chercheurs capables de communiquer en français (sans être nécessairement de langue maternelle française) et contribuant à faire avancer la théorie du récit, quel que soit l’ancrage institutionnel ou la discipline de recherche dans laquelle s’inscrivent leurs travaux (linguistique, sciences de l’information et de la communication, stylistique, poétique, études culturelles, musicologie, histoire et esthétique du cinéma, histoire de l’art, études théâtrales, philosophie, didactique, etc.). En acceptant de rejoindre cette liste, ces chercheurs soulignent avoir un intérêt marqué pour la théorie du récit, ce qui leur permet de s’inscrire dans une tradition de recherche fondée par Tvetan Todorov, lorsque ce dernier affirmait que la narration « est un phénomène que l’on rencontre non seulement en littérature mais aussi dans d’autres domaines qui pour l’instant relèvent, chacun, d’une discipline différente (ainsi contes populaires, mythes, films, rêves, etc.). Notre effort ici sera d’aboutir à une théorie de la narration, telle qu’elle puisse s’appliquer à chacun de ces domaines. » (Grammaire du Décaméron, p. 10).

Pour devenir membre du réseau, merci d’envoyer votre nom, votre institution de rattachement, votre adresse email et un lien vers une page institutionnelle à: raphael.baroni@unil.ch

Membres du réseau

Jean-Michel Adam (Université de Lausanne)

Alain Serge Agnessant (Université de Western Ontario)

Karl Akiki (Université Saint-Joseph de Beyrouth)

Dominique Arsenault (Université de Montréal)

Jan Baetens (Université catholique de Louvain)

Florence Baillet (Université Sorbonne Nouvelle)

Raphaël Baroni (Université de Lausanne)

Sarra Mahsene Belfrikh (Page personnelle)

Romain Bionda (Université de Lausanne)

Alain Boillat (Université de Lausanne)

Peter Brooks (Université de Princeton)

Thomas Brunel (Page personnelle)

Bülent Çağlakpınar (Université d’Istanbul)

Olivier Caïra (EHESS et IUT Evry)

Claude Calame (Université de Lausanne et EHESS-CNRS, CRAL)

Philippe Carrard (Université de Dartmouth)

Remi Cayatte (Université de Lorraine)

Danielle Chaperon (Université de Lausanne)

Thomas Conrad (Ecole Normale Supérieure de Paris, PSL)

Claire Cornillon (Université Paul-Valéry Montpellier 3)

Hélène Crombet (Université de Bordeaux Montaigne)

Jonathan Degenève (Sorbonne Nouvelle Paris 3)

Laurent Demanze (Université de Grenoble)

Jean-Louis Dufays (Université catholique de Louvain-la-Neuve)

Anne Duprat (Université de Picardie Jules Verne)

Marc Escola (Université de Lausanne)

Florent Favard (Université de Lorraine)

Monika Fludernik (Université de Freiburg, Allemagne)

André Gaudreault (Université de Montréal)

Laurent Gautier (Université de Bourgogne)

Alexandre Gefen (CNRS)

Anaïs Goudmand (Université de Lausanne)

Marta Grabocz (Université de Strasbourg)

Sara Grünhagen (doctorante)

Véronique Henninger (chercheuse indépendante)

Martine Hennard Dutheil de la Rochère (Section d’anglais)

Despina Jderu (Université de Bucarest)

François Jost (Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle)

Vincent Jouve (Université de Reims)

Liesbeth Korthals Altes (Université de Groningen)

Gaëlle Kovaliv (Université de Lausanne)

Corentin Lahousse (Université catholique de Louvain)

Irène Langlet (Université Paris-Est)

Françoise Lavocat (Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle)

Alessandro Leiduan (Université de Toulon)

Michael Lew (chercheur indépendant)

Marc Lits (Université catholique de Louvain-la-Neuve)

Philippe Marion (Université catholique de Louvain-la-Neuve)

Jérémie Majorel (Université Lumière Lyon 2)

Marc Marti (Université de Nice)

James Morgan (Université de Fribourg)

Joshua Parker (Université de Salzbourg)

Sylvie Patron (Université Paris Diderot)

John Pier (EHESS-CNRS, CRAL)

Gerald Prince (Université de Pennsylvanie)

Alain Rabatel (Université de Lyon 1)

Carlos Reis (Université de Coimbra)

Yves Reuter (Université de Lille 3)

Françoise Revaz (Université de Fribourg)

Philippe Roussin (EHESS-CNRS, CRAL)

Marie-Laure Ryan (Chercheurse indépendante)

Richard Saint-Gelais (Université Laval)

Jean-Marie Schaeffer (EHESS-CNRS, CRAL)

Michael Scheffel (Université de Wuppertal)

Arnaud Schmitt (Université Bordeaux Montaigne)

Clément Sigalas (Université Paris 4)

Antonino Sorci (Université Paris 3)

Olivier Stucky (Université de Lausanne)

Ben Streeter (Chercheur indépendant)

Nicolas Szilas (Université de Lausanne)

Marie Vanoost (Université catholique de Louvain)

Beatrice Venanzi (Université de Turin)

Frank Wagner (Université Rennes 2, Haute Bretagne)

Jacques Walter (Université de Lorraine)

Frédéric Weinmann (chercheur indépendant)

Nicolas Xanthos (Université du Québec à Chicoutimi)