Pierre Corneille, Horace

Fallait-il tuer Camille ?

C’est là l’objet de la vive querelle qui éclate dès la première de la pièce, en 1640. Le Romain Horace, qui vient de faire la preuve de sa grandeur héroïque en triomphant des Albains, est jugé incohérent lorsqu’il décide de tuer sa sœur, coupable de pleurer un amant mort au combat et de blasphémer le nom de Rome.

Horace est-il un de ces « fanatiques » dont l’Histoire moderne nous a révélé différents visages ou le héraut d’une morale pour temps de guerre ? À travers la duplicité de ce héros extraordinaire et invraisemblable, Corneille signe le dernier acte de la « querelle du Cid » et livre l’une des pièces les plus riches pour l’exégèse moderne.

Cette nouvelle édition de Marc Escola (Section de français) contient un dossier qui développe quatre thématiques : 1. Horace avant Horace ; 2. Le dernier acte de la Querelle ; 3. Le héros et son double ; 4. Refaire Horace.

Pierre Corneille, Horace, nouvelle édition de Marc Escola, Paris, GF-Flammarion, 2019.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin