La classe de composition. Autour de « Composition » de Michel Charles

Une théorie de la composition littéraire mise en débats.

En février 2018 paraissait dans la collection « Poétique » des éditions du Seuil le quatrième livre de Michel Charles, sobrement intitulé Composition. L’ouvrage marque un nouveau jalon dans une entreprise théorique et méthodologique inaugurée il y a quarante ans avec Rhétorique de la lecture et poursuivie avec ténacité dans L’Arbre et la Source et Introduction à l’étude des textes, ainsi que dans une série d’articles donnés à la revue Poétique, qui ont constitué les prolégomènes de cette théorie de la composition.

La revue Acta fabula accueille au sein d’un dossier critique tous ceux qui ont manifesté un intérêt immédiat pour l’ouvrage : lecteurs de longue date de Michel Charles, soucieux de saisir un possible infléchissement en regard de ses précédentes propositions sur les « textes possibles », anciens élèves du séminaire tenu à l’École normale supérieure pendant plus de trente ans, désireux de retrouver un ton et un style théorique.

Les textes ont été réunis par Marc Escola (Section de français) et Jean de Guardia. Ils sont accessibles en intégralité ici.

Marc Escola, Jean de Guardia (éds), La classe de composition. Autour de Composition de Michel Charles, Acta fabula, vol. 20-1, dossier critique « La classe de composition », n°52, janvier 2019.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin