C. F. Ramuz, Le Lac aux demoiselles et autres nouvelles

« Petite bibliothèque ramuzienne » aux Éditions Zoé.

Ces nouvelles tardives dévoilent la modernité d’un écrivain qui a atteint une maîtrise virtuose de la narration. Elles déploient des récits visuels où la solitude de l’homme, le désir et la mort prédominent dans une esthétique du fragment. Ramuz s’y montre, plus encore qu’ailleurs dans son œuvre, attentif aux personnages en marge, à la violence et à la folie sous toutes ses formes.

Cet ouvrage s’inscrit dans une série de volumes publiés sous la responsabilité du Centre des littératures en Suisse romande afin de donner à lire C. F. Ramuz pour ce qu’il est – c’est-à-dire, entre autres, un inventeur de formes romanesques, un explorateur des registres et des ressources de la langue, un essayiste en décalage, un nouvelliste hors pair.

À travers des titres choisis par Daniel Maggetti (Section de français, Centre des littératures en Suisse romande) et Stéphane Pétermann (Centre des littératures en Suisse romande), préfacés et annotés par des critiques aux horizons variés, cette collection ouvre l’accès à des textes peu connus, mais fait aussi découvrir autrement quelques œuvres canoniques.

C. F. Ramuz, Le Lac aux demoiselles et autres nouvelles, Daniel Maggetti, Stéphane Pétermann (dir.), introduction de Jérôme Meizoz, Genève, Zoé, « Petite bibliothèque ramuzienne », 2021.


TOUTES LES NOTICES DE

Daniel Maggetti

Stéphane Pétermann