Signez notre pétition pour les doctorant·e·s de l’UNIL / Sign our petition for PhD students at UNIL !

English below


Mettons fin à la précarité et aux inégalités entre doctorant·e·s à l’UNIL !

Saviez-vous que les doctorant·e·s FNS gagnent entre 18’000 et 22’000 francs de moins par an que les assistant·e·s diplômé·e·s pour un temps plein ?

Saviez-vous qu’en moyenne les assistant·e·s diplômé·e·s ne peuvent travailler sur leur thèse que deux ans sur les cinq ans de leur contrat ?


ACIDUL et le Syndicat des services publics (SSP) dénoncent les inégalités de statut, de salaire et de conditions de travail entre les doctorant·e·s à l’Université de Lausanne. Pour les corriger, nous demandons :

  • Le versement automatique d’un complément de 1500 francs mensuels pour les doctorant·e·s financé·e·s sur fonds externes, pour compenser l’écart salarial avec les assistant·e·s diplômé·e·s. 

En 2022, l’écart entre les barèmes des salaires des doctorant·e·s FNS et des assistant·e·s diplômé·e·s se montait à 18’000 francs par an en première année et à plus de 22’000 francs en quatrième année. L’UNIL en compense environ la moitié aujourd’hui, grâce à une indemnité mensuelle de 750 francs accordée à la quasi-totalité des doctorant·e·s sur fonds externes. Pour compenser cet écart, nous demandons que cette indemnité soit doublée et qu’elle augmente en suivant l’évolution des salaires (notamment leur indexation).

  • L’engagement systématique à 100% des assistant·e·s diplômé·e·s, avec 70% de temps réservé à la thèse, pour offrir des conditions de recherche égales.

En 2021, le taux d’engagement moyen des assistant·e·s diplômé·e·s à l’UNIL était de 84%. Par ailleurs, les assistant·e·s diplômé·e·s consacrent jusqu’à 50% de leur temps à d’autres tâches que leur thèse. Par conséquent, ils et elles disposent seulement de deux ans pour rédiger leur thèse sur les cinq ans prévus par leur contrat. En comparaison, les doctorant·e·s FNS disposent de 85% de temps pour leur thèse sur quatre ans à 100%. L’écart du temps disponible pour la thèse est donc de 11 mois. Pour compenser cet écart, nous demandons que tous les postes d’assistant·e·s diplômé·e·s soient mis au concours à 100%, que la Direction propose aux personnes déjà en poste d’augmenter leur taux de travail, et que les cahiers des charges des assistant·e·s prévoient au minimum 70% du temps de travail consacré à la thèse.

  • La garantie par l’UNIL des salaires des doctorant·e·s sur fonds externes, comme pour les assistant·e·s diplômé·e·s.

Actuellement, les contrats signés entre l’UNIL et ses salarié·e·s dont le poste est financé par des fonds externes ne lient l’université que tant que le fonds en question est alimenté. En cas de problème, les salarié·e·s en question perdent leur emploi hors de tout cadre légal. Cette situation, heureusement rare, n’est pas acceptable dans une institution publique. Nous demandons donc que l’UNIL se porte garante des salaires en question et les verse en cas de disparition de la source de financement (p. ex., si le directeur ou la directrice de thèse quitte l’UNIL).

  • Des contrats de cinq ans pour les assistant·e·s diplômé·e·s et de quatre ans pour les doctorant·e·s FNS, à la place des multiples contrats successifs actuels.

Selon la Loi sur l’Université de Lausanne (LUL), les assistant·e·s diplômé·e·s signent trois contrats successifs pour couvrir leurs cinq ans d’engagement à l’UNIL. Les doctorant·e·s FNS en signent également plusieurs (en nombre variable selon les projets et les facultés). Cette multiplication a pour seule conséquence d’exposer les doctorant·e·s à l’arbitraire et aux pressions. Nous demandons que les contrats de l’ensemble des doctorant·e·s soient signés pour l’intégralité de la durée prévue pour terminer une thèse. Un temps d’essai est déjà prévu lors du premier contrat (il court sur trois mois) et devrait suffire lors de la signature d’un contrat unique de quatre ou cinq ans.

Si vous aussi vous souhaitez mettre fin à la précarité et aux inégalités entre doctorant·e·s à l’UNIL, vous pouvez signer la pétition ici ou au moyen du code QR ci-dessous. Merci de faire circuler la pétition dans votre réseau académique !


**************************************************************

Let’s put an end to precarity and inequalities among PhD students at UNIL now!

Did you know that SNSF doctoral students earn between 18’000 and 22’000 francs less per year than graduate assistants on full-time contracts?

Did you know that, on average, graduate assistants can only work on their thesis for two years out of the five years of their contract?


ACIDUL and the Public Services Union (SSP/VPOD) denounce the inequalities in status, salary and working conditions between PhD students at the University of Lausanne. To correct these inequalities, we demand that:

  • PhD students on external funding automatically receive an allowance of 1500 francs per month to compensate for the wage gap with graduate assistants.

In 2022, the salary scale gap between first-year SNSF doctoral students and first-year graduate assistants amounted to 18’000 francs per year and reached 22’000 francs in the fourth year. UNIL already compensates for about half of this gap thanks to a monthly allowance of 750 francs that is granted to almost all PhD students on external funding. To erase this gap, we ask that the current allowance be doubled and periodically increased in accordance with the salary scale (e.g., wage indexation).

  • Graduate assistants be employed on full-time contracts and that 70% of their time be spent on their PhD thesis, to offer equal research conditions.

In 2021, the average employment rate of graduate assistants was 84% at UNIL. Besides, graduate assistants can spend up to 50% of their working hours on other tasks than their PhD. This means that they only have two years to write their PhD out of the five years of their contract. In comparison, SNSF doctoral students, who are on full-time contracts for four years, spend 85% of their time working on their PhD. Consequently, they have an additional 11 months to complete their work. To compensate for this disparity, we ask that graduate assistant positions only be advertised as full-time, that the rectorate offer an employment rate increase to those whose contracts have already started, and that the cahier des charges of all graduate assistants specify that a minimum of 70% of their working hours be spent on their doctoral thesis.

  • The salaries of PhD students on external funding be guaranteed by UNIL, as is the case for graduate assistants.

Currently, the contracts signed between UNIL and its employees on external funding are only binding for UNIL if the funding continues. Consequently, PhD students on external funding can lose their jobs if their funding disappears for reasons external to them (e.g., their supervisor leaves UNIL). This situation, which is fortunately rare, is not acceptable for a public institution. We ask that UNIL guarantee the salaries of these employees.

  • Graduate assistants be employed on five-year contracts and SNSF doctoral students on four-year contracts, instead of multiple successive contracts.

According to the Loi sur l’Université de Lausanne (LUL), graduate assistants sign three different contracts during their five years of employment at UNIL. SNSF doctoral students also sign several contracts, with the exact number depending on the project and faculty. This system exposes PhD students to arbitrariness and pressure. We therefore demand that contracts be signed for the full duration of the PhD. A three-month probation period is already provided by law when the first contract is signed and should suffice for a contract of four or five years.

If you too wish to put an end to precarity and inequalities among doctoral students at UNIL, then you can sign the petition here. Thanks for sharing the petition with your academic network.

Pétition contre la précarité des doctorant·e·s à l’UNIL

ACIDUL, en collaboration avec le Syndicat des services publics (SSP), lancera en janvier 2023 une pétition visant à lutter contre la précarité des doctorant·e·s et les inégalités qui persistent entre assistant·e·s diplômé·e·s et doctorant·e·s FNS à l’UNIL. Les détails vous parviendront bientôt, avec un lien qui vous permettra de signer et faire circuler cette pétition dans votre réseau.

En attendant, nous vous invitons à vous joindre à nous pour un premier événement organisé dans le cadre de cette campagne. Le 18 janvier, de 11h30 à 12h30, au Centre laboratoire d’Epalinges (CLE), salle F308, Antoine Chollet, MER à l’UNIL et membre du SSP, donnera une conférence en anglais, « Addressing precarity and inequalities among young researchers at UNIL ». Un membre du comité d’ACIDUL présentera ensuite la pétition, qui circulera durant l’événement.

Nous nous réjouissons d’ores et déjà de votre soutien, que nous espérons généreux !


ACIDUL, in collaboration with the Public Services Union (SSP/VPOD), will launch a petition in January 2023 to combat precarity during the PhD and inequalities that persist between graduate assistants and SNSF doctoral students at UNIL. Details will be forthcoming, with a link that will allow you to sign the petition and share it within your network.

In the meantime, we invite you to join us for a first event organised in the framework of this campaign. On 18th January, from 11:30 to 12:30, at the Centre laboratoire d’Epalinges (CLE), room F308, Antoine Chollet, senior lecturer at UNIL and member of the SSP, will give the following talk: « Addressing precarity and inequalities among young researchers at UNIL ». A member of ACIDUL’s committee will then present the petition, which will circulate during the event.

We look forward to your support, which we hope will be generous!

AG d’ACIDUL

L’AG d’ACIDUL se tiendra le 3 novembre à 17h30, dans la salle 2106 de l’Anthropole. L’ordre du jour est le suivant :

  1. Accueil
  2. Approbation de l’ordre du jour
  3. Validation du PV de l’AG ordinaire du 4 novembre 2021
  4. Rapport d’activité 2021-2022 et projets 2022-2023
  5. Retour des commissions et retour sur les séances du Conseil de l’Université
  6. Comptes 2021-2022 et rapport des vérificateurs
  7. Budget 2022-2023
  8. Amendements des statuts 
  9. Élection du comité
  10. Élection des vérificateurs des comptes
  11. Élection des délégué·e·s auprès des commissions
  12. Divers et propositions individuelles

Appel à candidatures pour les commissions
Chaque année, l’AG d’ACIDUL élit les représentant·e·s du corps intermédiaire dans les commissions consultatives de la Direction. Vous trouverez des informations sur les commissions ici. Il reste des places vacantes dans les commissions suivantes :
– Qualité et valorisation
– Enseignement
– Egalité, diversité et inclusion
– Relève
– Recherche
– Sports
– Durabilité

Si vous souhaitez vous engager dans une ou plusieurs commissions, n’hésitez pas à nous envoyer un mail (acidul@unil.ch) ou à présenter votre candidature durant l’AG.

Appel à candidatures pour le comité
Comme chaque année, le comité d’ACIDUL sera renouvelé à l’AG. Vous souhaitez nous rejoindre? Nous accueillons avec plaisir de nouveaux membres! En cas d’intérêt, merci de prendre contact avec nous avant l’AG (acidul@unil.ch ou 077 402 21 94).

Un apéritif sera organisé après l’AG, auquel vous êtes tous et toutes convié·e·s. Nous nous réjouissons de vous voir nombreux et nombreuses à cette occasion!

***************************************************************************

ACIDUL’s General Assembly will take place on 3rd November at 5.30pm, in room 2106 of the Anthropole building.

Call for nominations for the commissions
Each year, ACIDUL’s GA elects the representatives of mid-level academic staff (PhD students, premiers assistants, premières assistantesmaîtres assistant-e-s, MER, etc.) in the commissions consultatives de la Direction. Information about the commissions can be found here. There are currently vacancies in the following commissions:
– Qualité et valorisation (CQV)
– Enseignement
– Egalité, diversité et inclusion
– Relève
– Recherche
– Sports
– Durabilité

If you wish to get involved in one or several commissions, please send us an email (acidul@unil.ch) or submit your application during the GA.

Call for nominations for ACIDUL’s committee
ACIDUL’s committee is renewed each year during the GA. Would you like to join us for 2022-2023? We always welcome new members! In case of interest, please contact us before the GA (acidul@unil.ch or 077 402 21 94).

An aperitif will be served after the GA, to which you are all invited. We look forward to seeing you!

Newsletter septembre 2022

English below

Chères et chers collègues du corps intermédiaire,

Nous espérons que vous avez passé un bel été malgré les températures extrêmes et que votre rentrée s’annonce bien. Voici quelques nouvelles associatives :

Faut-il avancer la rentrée académique ?
Il est possible que la rentrée académique d’automne soit avancée d’une semaine et qu’une semaine de pause soit introduite au milieu du semestre.  L’ ACIDUL ayant été sollicitée par la Direction sur ce sujet, nous nous tournons vers vous pour avoir un tableau aussi complet que possible sur la question. Rendez-vous ici pour avoir des informations supplémentaires et donner votre avis en quelques secondes! Le questionnaire sera fermé le 30 septembre à 18h00.

Soutien individuel
L’ACIDUL est là pour vous appuyer dans vos démarches individuelles auprès de l’Université, des décanats, de votre chef ou cheffe d’unité, directrice ou directeur de thèse. Si vous faites l’expérience de mobbing ou de conflits au travail, n’hésitez pas à nous contacter par courriel ou par téléphone. Nous pouvons vous soutenir!

Fonds de solidarité des doctorant-e-s (FSD)
La précarité financière touche aussi les doctorant-e-s. Après la pandémie de Covid-19, c’est à présent l’inflation qui accentue ce problème. Si vous rencontrez des difficultés financières, n’hésitez pas à nous adresser votre demande de soutien par courriel (acidul@unil.ch). Vous trouverez le règlement d’octroi du FSD ici

Page Unisciences pour les doctorant-e-s sans contrat
Les doctorant-e-s sans contrat peuvent à présent bénéficier plus facilement d’une page Unisciences, qu’ils et elles peuvent gérer eux/elles-mêmes. La plateforme vous permet d’être plus visible comme chercheur ou chercheuse à l’UNIL. Vous pouvez y annoncer vos objets de recherche, vos enseignements et vos publications. Pour ouvrir une page Unisciences, il vous faut remplir ce formulaire.

Informations sur les droits au chômage
De précieuses informations concernant les droits au chômage pour les doctorant-e-s et membres du corps intermédiaire sont à disposition ici

Prochaine AG d’ACIDUL
La prochaine AG se tiendra le 3 novembre à 17h30 dans la salle 2106 de l’Anthropole. Un ordre du jour vous parviendra prochainement.

Appel à candidatures pour le comité
Comme chaque année, le comité d’ACIDUL sera renouvelé à l’AG. Vous souhaitez le rejoindre? Nous accueillons avec plaisir de nouveaux membres! En cas d’intérêt, n’hésitez pas nous contacter par mail (acidul@unil.ch). 

********************************************************************
Dear colleagues,

We hope you had an enjoyable summer despite the heat and that you have a good start to the academic year.  Here is some news of ACIDUL’s activities:

Should the academic year start earlier?
The academic year could start a week earlier in autumn and a week-long break could be introduced in the middle of the semester. ACIDUL has been asked to comment on this issue by the Rectorate.  We turn to you to get the most complete picture possible on the subject.  Click here for more information and to give your opinion in a few seconds!  The questionnaire will be closed on September 30th at 6pm.

Individual support
ACIDUL can help you with issues you may be facing and needing to address to the University, your Faculty, the head of your institute or your supervisor. If you are experiencing mobbing or conflicts at your workplace, please reach out. We can support you.

Solidarity fund for PhD students (FSD)
Financial insecurity also affects PhD students.  After the COVID-19 pandemic, it is now inflation that is accentuating the problem. If you are having financial difficulties, please do not hesitate to send us your request by email (acidul@unil.ch).  The grant conditions for the FSD can be found here.

Unisciences for PhD students without a contract
PhD students who don’t have a working contract with UNIL can now easily manage their own Unisciences page.  You can have the page created for you by filling out this form.  As it is in French only, do contact us if you’d like some help (acidul@unil.ch). Having a Unisciences page makes you more visible as a researcher at UNIL.  It allows you to register your research topics, teachings and publications.

Information regarding unemployment benefits
Important information about the right to unemployment benefits for PhD students and members of mid-level academic staff can be found here.

ACIDUL’s next General Assembly
The next General Assembly will take place on 3rd November at 5:30pm in room 2106 of the Anthropole building. You will receive the agenda soon. 

Want to join ACIDUL’s committee?
Every year, ACIDUL’s committee is renewed. We’re always happy to welcome new members. If you’re interested, please send us an e-mail (acidul@unil.ch).

Comment financer ses recherches ? // How to fund your research

English below

ACIDUL, en collaboration avec le Service Recherche et le Graduate Campus, s’est penchée sur les financements privés – par des fondations, des associations, des ONG, etc. – de la recherche à l’UNIL. Pour mieux saisir la place que prenaient ces soutiens et les conditions dans lesquelles ils étaient octroyés, un questionnaire en ligne a été envoyé aux doctorant·e·s et membres du corps intermédiaire, en comprenant les ALUMNIL. Parmi les questions posées : le type de financement (projet avec salaire ; frais de recherche ; projet avec salaire tiers ; frais de congrès, etc. ; séjour hors UNIL ; autre), le montant demandé et la réponse obtenue. 

Plusieurs résultats valent la peine d’être partagés.

Tout d’abord, les demandes de financement par des organismes privés – qui excluent donc les fonds accordés par l’UNIL et par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) – proviennent surtout de la Faculté de biologie et de médecine. Ce constat n’est pas surprenant, car la faculté fait appel de longue date à des bailleurs de fonds privés. On observe ensuite que ce sont avant tout les financements qui incluent un salaire que recherchent les doctorant·e·s et membres du corps intermédiaire, ce qui confirme l’insuffisance actuelle de l’offre sur fonds publics. Suivent les demandes pour des frais de recherche (par exemple, travail de terrain, visite d’archives, frais de publication), puis les projets avec salaire tiers, qui permettent d’embaucher d’autres personnes.

Les candidat·e·s ont soumis des demandes de fonds à 56 organismes privés. Parmi ceux-ci, les plus sollicités sont la Société académique vaudoise, la Fondation Emma Muschamp, la Novartis Foundation for Medical-Biological Research et la Fondation Erna Hamburger.

En ce qui concerne le statut des candidat·e·s au moment de la demande, 57% d’entre eux et elles étaient sans contrat. Autrement dit, ces personnes étaient sans financement public. Les doctorant·e·s qui n’ont pas ou plus de financement de thèse sont surreprésenté·e·s.

On note également d’une part que 60% des demandes n’ont pas abouti à un financement, d’autre part que seul un quart des demandes aurait permis de financer un peu moins d’un an de salaire d’un·e doctorant·e si elles avaient abouti. Les organismes les plus généreux sont les suivants : Fondation LeenaardsFondation Bryn Turner-SamulesSwiss Lung AssociationFondation Emma Muschamp.

Enfin, en tenant compte du nombre important de personnes qui ont reçu le questionnaire (entre 4000 et 4500), notons que peu de personnes ont répondu. On peut se demander si ce faible taux de réponse révèle un faible taux de demandes pour ce type de financement. Par ailleurs, nous avons remarqué qu’il règne une certaine confusion entre ce qui relève d’un financement public et privé. De nombreuses réponses ont en effet dû être écartées, car elles portaient sur des financements publics.

De ces résultats, on retiendra surtout le fait que les financements privés permettent seulement de financer des événements d’appoint de la recherche et qu’ils ne peuvent se substituer aux financements publics en ce qui concerne les salaires.

**********************************************************************************************

ACIDUL, in collaboration with the Service Recherche and the Graduate Campus, has looked into private funding of research (by foundations, associations, NGOs, etc.) at UNIL. To better understand the extent of this support and the conditions under which it is granted, an online survey was sent to PhD students and the mid-level academic staff, including ALUMNIL. Questions concerned, for instance, the type of funding (research project with salary; research expenses; research project with third-party salary; conference, etc.; research stay outside of UNIL; other), the amount requested, and the answer obtained.

Several results are worth sharing.

First of all, requests for funding by private organizations – which therefore exclude funds granted by UNIL and the Swiss National Science Foundation (SNSF) – mainly come from the Faculty of Biology and Medicine. Such a finding is not surprising given that the faculty has long called on private donors. Moreover, projects with a salary make up most applications, which confirms the scarcity of public funding offers today. Next are applications for research costs (e.g. field work, visits to archives, publication fees), followed by projects with third-party salaries, which allow to fund other researchers.

Candidates submitted applications for funding to 56 different organizations. Among these, the most solicited are the Société académique vaudoise, the Emma Muschamp Foundation, the Novartis Foundation for Medical-Biological Research and the Erna Hamburger Foundation.

Regarding the status of the candidates at the time of application, 57% of them were without a contract. In other words, they did not have any kind of public funding. PhD students who do not have or no longer have funding are over-represented.

Furthermore, it appears that 60% of applications did not result in any funding at all, and only a quarter of applications could have funded a little less than a year’s salary for a PhD student had they been successful. The most generous organizations are the following: Fondation LeenaardsBryn Turner-Samules FoundationSwiss Lung AssociationEmma Muschamp Foundation.

Finally, it should be noted that few people responded to our survey compared with the number that received it (between 4000 and 4500 people). Could such a low response rate indicate a low rate of demand for this type of funding at UNIL? Besides, there seems to be a certain confusion between public and private funding. Indeed, many responses had to be discarded because they concerned public funding.

In any case, it is good to keep in mind that most of the time private funding can only support research and not actually fund salaries for researchers.

Conférence de fin d’année et apéritif

Le 22 juin à 18h00, nous accueillerons Antoine Chollet (membre du Syndicat des services publics) et Laure Piguet (membre du comité de Pétition Academia), qui nous parleront de la précarité dans la recherche en Suisse. Rendez-vous dans la salle 2106 de l’Anthropole !

La conférence sera suivie de l‘apéritif de fin d’année d’ACIDUL, qui aura lieu devant la salle 1129 de l’Anthropole dès 19h30. Nous nous réjouissons de vous retrouver et de partager un verre avec vous !

***************************************************************************************

On 22nd June at 6pm, Antoine Chollet (a member of the Public Services Union) and Laure Piguet (a member of the committee of Petition Academia) will be giving a talk on academic precarity in Switzerland. The event will take place in room 2106 in Anthropole.

The conference will be followed by ACIDUL’s end of year drinks, in front of room 1129 in Anthropole, starting from 7:30pm. We look forward to meeting you and sharing a drink with you!

Conférence sur le chômage // Conference on unemployment – 12.05.2022

Le chômage touche un nombre important de jeunes chercheurs et chercheuses. Au vu de la complexité du système suisse, mieux vaut se renseigner sur ses droits et les particularités liées à sa situation (permis de séjour, séjours à l’étranger, bourses, etc.). Pour cela, l’ ACIDUL organise avec le Syndicat des services publics une soirée sur le chômage dans les carrières académiques.

Une militante en faveur des droits des chômeuses et chômeurs vous indiquera les procédures à suivre en prévision du chômage, vous présentera vos droits et répondra à vos questions. Quatre collègues partageront aussi leur expérience du chômage pendant ou après le doctorat. Venez nombreux et nombreuses !

RDV le 12 mai à 18h30 dans la salle du 1er étage du bâtiment Pôle-Sud, Av. Jean-Jacques Mercier 3, Lausanne.

***********************************************************************

Many young researchers unfortunately experience periods of unemployment. Considering the complexity of the Swiss system, it is worth knowing one’s rights and the particularities that are related to one’s situation (working permit, research stays abroad, scholarships, etc.). ACIDUL and the Public Services Union have therefore organised an evening on unemployment in academic careers.

An activist for the rights of the unemployed will outline the procedures to follow, explain your rights and answer your questions. Four colleagues will also share their experience of unemployment during or after their PhD.

Come and join us on the 12th May at 6:30pm on the first floor of the building Pôle Sud, Av. Jean-Jacques Mercier 3, Lausanne.

ERRATUM du 11 mai 2022 : la version précédente de notre flyer contenait une erreur. L’ Association de défense des chômeuses et chômeurs ne participera pas à la manifestation du 12 mai, contrairement à ce qui a été indiqué précédemment // the former version of our flyer contained a mistake. The Association de défense des chômeuses et chômeurs will not be participating in the event of the 12th May, contrary to what was indicated.

L’ ACIDUL cherche des avocat·e·s ou juristes expérimenté·e·s pour du conseil juridique bénévole

L’association cherche des avocat·e·s ou des juristes ayant terminé leurs études et possédant déjà une expérience professionnelle dans le judiciaire pour du conseil juridique bénévole. Nous cherchons idéalement des personnes avec de bonnes connaissances en droit du travail, en droit public et/ou en droit pénal.

Le ou la bénévole se mettra à disposition 10 heures par mois au maximum. Sa tâche principale consistera à soutenir le ou la secrétaire général·e, par courriel ou par téléphone, dans la réponse à apporter aux problèmes que les membres du corps intermédiaire et les doctorant·e·s peuvent rencontrer sur leur lieu de travail (harcèlement sexuel ou moral, plagiat, discrimination de genre ou de race, etc.). Dans certains cas, le ou la bénévole pourra être amené·e à accompagner des personnes dans leurs premières démarches juridiques, en présence du ou de la secrétaire général·e.

Si vous êtes sensibles à l’amélioration des conditions de travail des chercheurs et chercheuses en Suisse et cherchez une expérience de bénévolat enrichissante et variée, n’hésitez pas à nous envoyer votre CV à acidul@unil.ch !

Pour les personnes qui le souhaitent, nous pourrons établir une attestation de bénévolat.

Pour davantage d’informations, vous pouvez prendre contact avec la secrétaire générale actuelle au 077 402 21 94 ou nous écrire à acidul@unil.ch.

Questionnaire sur vos financements // Survey about your funding

English below

Vous le savez, trouver un financement de recherche relève plutôt du parcours du combattant que de la promenade champêtre. Si l’UNIL propose aujourd’hui un accompagnement et un panorama bien fourni pour tout ce qui concerne les financements publics, il est beaucoup plus difficile de s’y retrouver dans les offres de financement privé. Et pourtant, elles existent ! Mais l’information est souvent peu disponible ou difficile à obtenir.

L’ACIDUL a donc entamé un projet visant à répertorier les demandes de bourses, prix et financements privés qui ont été faites ces cinq dernières années par des doctorant·es et des docteur·es sans poste permanent de l’UNIL. Nous cherchons à identifier l’offre qui est vraiment disponible ainsi que le taux de succès des demandes.

Aussi, si vous avez fait une demande de financement

  • ces cinq dernières années (entre 2017 et 2021) ;
  • à une organisation de type fondation, association, entreprise, société savante, ONG, etc. ;
  • alors que vous étiez non titulaire ;
  • pour travailler à l’UNIL ;
  • qui a abouti ou non…

…nous vous serions très reconnaissant·e·s de prendre deux minutes pour répondre au questionnaire.

ACIDUL réalise ce projet en collaboration avec le Graduate Campus et avec le soutien du Service Recherche de l’UNIL. Les données récoltées sont anonymes et confidentielles et serviront à construire une base de données répertoriant les organisations sollicitées. Les résultats seront présentés sous forme agrégée (nombre de sollicitations, aboutissement, montant moyen obtenu).  Le questionnaire sera clôturé le 31 mars 2022.

N’hésitez pas à faire suivre ce message à toute personne que vous savez être l’heureuse ou la malheureuse candidate à ce type de financement !

D’avance un grand merci pour votre aide.

Elise Tancoigne pour ACIDUL

*****************************************************************************

We all know that looking for research funding often resembles an obstacle course rather than a quiet walk in the park. The University of Lausanne (UNIL) offers both support and a register of public funding opportunities. But finding one’s way through private funding offers remains challenging. These offers certainly exist, but information about them can be difficult to find.

ACIDUL has launched a project to list the applications for scholarships, prizes or private funding that have been submitted in the past five years by PhD students and mid-level staff that do not have a permanent contract at the UNIL. Our goal is to identify which organizations actually fund research at this level and to discover the success rate of applications.  

Therefore, if you have applied for funding

  • in the past five years (between 2017 and 2021);
  • from an organization such as a foundation, an association, a private business, a scholarly society, an NGO, etc.;
  • without having a permanent contract at the UNIL;
  • with the aim to work at the UNIL;
  • that you obtained or failed to obtain…

…we would be very grateful if you could take a few minutes to complete our survey.

This project is a joint initiative between ACIDUL and the Graduate Campus as well as the Service Recherche. The collected data will be anonymous and confidential. It will be used to build a database that registers the organizations that have been solicited. The results of the survey will be presented in an aggregated form (number of applications, outcome, average amount obtained). The survey will be closed on 31st March 2022.

Please don’t hesitate to share this message with anyone you know who has succeeded or failed to obtain this type of funding at the University of Lausanne.

Many thanks in advance for your help!

Elise Tancoigne for ACIDUL

Prolongation des contrats selon l’art. 24 du RLUL

L’ ACIDUL cherche à recueillir des témoignages sur l’implémentation de l’article 24 du Règlement sur les assistants de l’UNIL, qui stipule qu’« en cas de congé de maternité, de congé d’adoption, d’absence prolongée pour maladie, accident, service militaire, service civil ou en cas de force majeure, la durée maximale de l’engagement peut être prolongée d’une année ».

Avez-vous rencontré des problèmes pour prolonger votre contrat à cause de cet article ?

Si c’est le cas, n’hésitez pas à nous écrire à acidul@unil.ch !