L’Épopée pour rire

Quand la chanson de geste fait rire.

Le Voyage de Charlemagne s’inscrit dans le cycle des aventures légendaires du grand empereur d’Occident, mais son traitement est peu canonique: tenant à la fois du pèlerinage (à Jérusalem) et de la visite de courtoisie (chez l’empereur de Constantinople), l’expédition culmine dans un concours de rodomontades (les fameux « gabs ») que les Francs ne pourront remporter qu’avec l’aide d’un ange bien disposé à leur égard.

Audigier est, pour sa part, une parodie scatologique à la fois de la chanson de geste et du roman d’éducation courtois; sans référent littéraire précis, ce récit débridé échappe au genre épique pour illustrer une vision du monde renversé proche de l’esprit du fabliau.

Ces deux textes, réunis dans une édition bilingue par Alain Corbellari (Section de français, Centre d’études médiévales et post-médiévales), sont incontestablement les deux chansons de geste les plus drôles que nous a laissées le Moyen Âge.

L’Épopée pour rire. Le Voyage de Charlemagne à Jérusalem et à Constantinople et Audigier, édition bilingue établie, traduite, présentée et annotée par Alain Corbellari, Paris, Champion, coll. « Champion Classiques », 2017.

TOUTES LES NOTICES DE

Alain Corbellari

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin