Une Note de la Direction à propos des Chercheur·e·s FNS

Le Service des ressources humaines de l’Unil a publié une Note de la Direction qui concerne les Chercheur·e·s FNS, révisée le 25 janvier 2016. Nous vous invitons à en prendre connaissance ici. Si cette note règle certains problèmes (c’est le seul document concernant ce statut), elle en cause d’autres, notamment en raison d’une phrase scandaleuse.

La phrase incriminée : «Ce poste ne s’inscrit pas dans une carrière académique». 

Cette phrase est scandaleuse! Elle dévalorise cette étape dans les trajectoires de carrière des personnes qui occupent la fonction de Chercheur·e·s FNS senior et qui n’avaient jamais été informé·e·s auparavant du fait qu’ils et elles ne faisaient plus partie de la relève. La définition de la relève sous-entendue par cette Note est à mille lieux de la nôtre, ainsi que de celle cultivée depuis quelques années dans la Commission de la relève de la Direction (CRELEV) pour laquelle les personnes occupant la fonction de chercheur·e·s FNS senior bénéficient clairement des mesures destinées à la relève.

ACIDUL demande la suppression immédiate de cette phrase dans ladite Note.

Un problème réglé, dans un monde imparfait.

ACIDUL a toujours considéré que la multiplicité des fonctions universitaires est problématique, car elle rend inintelligible la situation des enseignant·e·s-chercheur·e·s les plus précaires. Ainsi, le FNS finance des postes, qui viennent s’ajouter en parallèle aux des fonctions déjà existantes à l’Unil : aux assistant·e·s diplômé·e·s sont venus s’ajouter des doctorant·e·s financé·e·s par le FNS (ou par d’autres sources de financement externes) qui peuvent bénéficier d’une ou deux indemnités. Aux premier·e·s assistant·e·s correspondent certains postes de Chercheur·e·s FNS senior, aux professeur·e·s assistant·e·s les professeur·e·s boursier·e·s et plus récemment, les maîtres assistant·e·s Ambizione se sont ajoutés aux maîtres assistant·e·s. Que ce soient avec des cahiers des charges identiques ou différents, les personnes qui occupent ces postes sont engagées à des conditions différentes, et pas toujours égales (même si tous s’inscrivent potentiellement dans une carrière académique !). ACIDUL milite donc depuis sa création pour une simplification de la structure des postes à l’Unil, quelle que soit leur source de financement. Quittons désormais le rêve atteignable et revenons à la réalité.

Dans les conditions actuelles, il faut souligner que l’existence d’une Note pour définir la fonction, les conditions d’engagement, etc. des chercheur·e·s FNS est une bonne chose même si depuis sa première rédaction en 2008, elle est restée secrète, et que nous n’avons pas pu y avoir accès. Il s’agit clairement d’un progrès puisque les personnes engagées sont en droit de connaître la base légale sur laquelle se fonde leur engagement.

Deux autres problèmes…

La Note contient une phrase « Leurs cahiers des charges sont entièrement dédiés au projet de la professeure ou du professeur qui les engagent. » qui laisse penser que seul·e·s les professeur·e·s déposent et obtiennent des projets FNS. Ce serait oublier qu’une partie des fonds externes sont apportés à l’Université de Lausanne par des maîtres d’enseignement et de recherche, par des maîtres assistant·e·s, etc. Il faut également rappeler que, par leur travail, les Chercheur·e·s FNS senior contribuent au rayonnement plus large de l’institution, et pas seulement au cahier des charges de leur projet.

Un autre problème concerne la limitation d’occupation de la fonction de Chercheur·e FNS senior à 5 ans. Si nous reconnaissons qu’en termes de précarité, cette limite fait sens, elle devrait avoir pour conséquence qu’une fois ce délai passé, les personnes qui poursuivent leur carrière à l’Unil soient engagées à des postes de chargés/responsables de recherche PAT, tenant ainsi compte de l’expérience accumulée.

ACIDUL demande donc à la Direction de retirer cette phrase scandaleuse et de modifier sa Note en tenant compte des problèmes identifiés ici.

Demande de rectification de l’imposition à la source

ACIDUL vous rappelle que les salarié-e-s de l’Université de Lausanne assujettis à l’impôt à la source peuvent, jusqu’au 31 mars, demander à l’autorité fiscale qu’elle rectifie son imposition à la source pour prendre en considération des déductions supplémentaires. Pour ce faire le contribuable doit déposer à cette date une déclaration d’impôt simplifiée auprès de la Section de l’impôt à la source. Cette procédure ne concerne pas les personnes qui ne sont ni domiciliées ni en séjour en Suisse (domicile principal maintenu à l’étranger).

Informations complémentaires -> ici.

Envoyez-nous vos cahiers des charges!

ACIDUL a lancé le semestre dernier sa plateforme cahiers des charges. La plateforme grandit de jour en jour!

Le cahier des charges est un outil important pour clarifier et négocier nos conditions de travail. En récoltant ces cahiers, nous cherchons à évaluer la manière dont sont utilisés ces cahiers des charges mais aussi, à cataloguer les bonnes et mauvaises pratiques en cours dans les Facultés.

PARTICIPEZ ET ENVOYEZ-NOUS VOTRE CAHIER DES CHARGES scanné en répondant à ce mail ou en nous l’envoyant directement depuis la page d’accueil de la plateforme!

Idéalement, prenez quelques minutes pour commenter votre cahier des charges pour nous indiquer à quel point il correspond à la réalité de votre travail quotidien!

Nous remercions toutes les personnes qui nous ont déjà transmis des cahiers des charges. Nous sommes en plein travail pour vous répondre, compléter le site et continuer à affiner les critères d’évaluation.

>>> lien vers la nouvelle plateforme!

>>> lien vers le compte-rendu de l’Action cahiers des charges 2015 avec un bref résumé des conférences!

La Repro imprime toute l’année!

Bien connue des étudiant·e·s et des enseignant·e·s, la Repro (le bureau des polycopiés situé au 2e étage l’Anthropole) est également une étape incontournable pour les doctorants en fin de thèse. Justement, elle vient d’annoncer qu’il lui sera désormais possible de s’occuper de l’impression des thèses en tout temps, ce qui n’était possible jusqu’ici que dans les périodes plus calmes. ACIDUL remercie chaleureusement toute l’équipe de la Repro pour cette amélioration très profitable aux doctorant·e·s.