Le Terroriste noir de Tierno Monénembo

Un roman qui déjoue l’Histoire en se focalisant sur un destin dont personne n’a la clé.

Couronné du Prix Ahmadou Kourouma, du Prix Erckmann-Chatrian, du Prix Palatine du roman historique ainsi que du Prix du roman métis, Le Terroriste noir de Tierno Monénembo, paru en 2012, est un roman subtil, qui offre des temporalités multiples. Il propose une double lecture, grâce à un regard rétrospectif qui met au jour les oubliés de l’Histoire. L’écrivain guinéen nous y fait découvrir la figure bien réelle du tirailleur Addi Bâ, évadé puis dissimulé pendant trois ans dans un village des Vosges durant la Seconde Guerre mondiale. Et se révèle alors le discours d’autorité que l’Occident a tenu sur l’Afrique.

À travers la mémoire de Germaine Tergoresse, c’est un siècle de liens et de déchirures qui se tissent et se froissent. Et sous la plume agile de Tierno Monénembo, c’est bien les appartenances et les identités figées que Le Terroriste noir questionne avec originalité et humour.

L’ouvrage de Christine Le Quellec Cottier (Section de français) s’inscrit dans le cadre des recherches menées au Pôle pour les études africaines de la Faculté des lettres.

Christine Le Quellec Cottier, Le Terroriste noir de Tierno Monénembo, Gollion, Infolio, coll. « Le cippe », 2019.

TOUTES LES NOTICES DE

Christine Le Quellec Cottier

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin