Les voix des contes. Stratégies narratives et projets discursifs des contes de Perrault, Grimm et Andersen

Les contes de Perrault, des Grimm et d’Andersen sont parmi les plus connus du genre. Mais qu’ont-ils en commun ? Et en quoi diffèrent-ils ?

L’ouvrage réunit pour la première fois les trois représentants par excellence du genre : Perrault, les Grimm et Andersen. Avec une double approche linguistique et comparatiste, Cyrille François (École de français langue étrangère) propose un nouveau regard sur ces contes (parmi lesquels Cendrillon, La Belle au Bois Dormant, Le Petit Chaperon rouge, Barbe bleue, Le Petit Poucet, ou La Princesse sur le pois). L’auteur montre que si les histoires sont proches, les manières de les raconter sont singulières.

L’analyse des différences entre les trois auteurs permet de construire une poétique du genre : le conte apparaît comme un enchevêtrement de voix où un conteur relate une histoire déjà racontée auparavant, comme s’il rapportait la voix d’un autre conteur, s’inscrivant ainsi dans une tradition où l’on parle toujours à la suite de quelqu’un.

Cyrille François, Les Voix des contes. Stratégies narratives et projets discursifs des contes de Perrault, Grimm et Andersen, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2017.

ON EN PARLE DANS LES MÉDIAS
TOUTES LES NOTICES DE

Cyrille François

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin