La profession d’architecte en Suisse romande (XVI-XXe siècle)

L’architecte : constructeur, ingénieur et artiste.

Depuis le XIXe siècle, l’étude de l’architecture régionale s’est surtout concentrée sur la mise en valeur d’édifices. Or, qu’est-ce que le métier d’architecte ? Quelle est la place de l’architecte dans le processus créatif ? Quelle est sa position au sein de son agence ? Quel est son réseau de clientèle ? Quelles sont ses attaches avec la politique, l’économie, la région dans laquelle il réside ?

Ce sont autant de questions abordées dans ce numéro d’Études de lettres, édité par Dave Lüthi (Section d’histoire de l’art) et Gaëtan Cassina, professeur honoraire de la Faculté des lettres (Section d’histoire de l’art), qui éclairent l’évolution de cette profession en Suisse romande. Formation, carrière, clientèle, culture visuelle, contextes politique et économique sont autant de voies explorées afin de cerner la figure de l’architecte dans un cadre géographique restreint dont dépend étroitement le succès ou l’échec professionnel.

L’ouvrage est issu d’un colloque tenu à l’Université de Lausanne en 2007, organisé en complément d’un séminaire de recherche en histoire de l’architecture et du patrimoine durant l’année académique 2006-2007. L’intégralité de l’ouvrage est disponible sur OpenEdition Journals.

Dave Lüthi, Gaëtan Cassina (éd.), La profession d’architecte en Suisse romande (XVI-XXe siècle), Études de lettres, n°282, 1/2009.

TOUTES LES NOTICES DE

Gaëtan Cassina

Dave Lüthi

Études de lettres

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin