Newsletter novembre 2019

Création du Fonds de Solidarité des Doctorant-e-s

La précarité financière touche aussi les doctorant-e-s. Afin de contribuer à la lutte contre ce phénomène, ACIDUL a voté lors de sa dernière AG la création d’un Fonds de Solidarité, dédié à combler les manques ponctuels.

À celles et ceux qui seraient concerné-e-s : n’hésitez pas à nous adresser vos demandes par courriel (acidul@unil.ch).

Vous trouverez le règlement d’octroi, sur notre site, à l’adresse : http://wp.unil.ch/acidul/fonds-de-solidarite-des-doctorant-e-s.

Papier de position sur la relève

À l’issue des travaux du groupe constitué pour cette occasion et du sondage de septembre passé, l’Assemblée générale d’ACIDUL a adopté un papier de position en matière de relève. Ce papier a été transmis à la Direction.

Vous le trouverez à l’adresse : http://wp.unil.ch/acidul/papier-de-position-sur-la-releve.

Nouveau comité

Nous avons le plaisir d’accueillir dans nos rangs Alexey Evstratov, Maître assistant en Faculté des Lettres.

Le comité est donc constitué de Maxime Mellina (président), Clémence Demay, Amélie Stuby, Guillaume Pirot, Hugues Poltier et Alexey Evstratov.

ENGLISH

Creation of the Solidarity Fund for Doctoral Students

Financial insecurity also affects doctoral students. During its last General Assembly, ACIDUL voted on the creation of a Solidarity Fund in order to contribute to the combat against this phenomenon. This Fund will be dedicated to providing assistance during times of temporary need.

To those who might be concerned: do not hesitate to send us an email request (acidul@unil.ch).

You will find the grant conditions on our website, at the following address: http://wp.unil.ch/acidul/fonds-de-solidarite-des-doctorant-e-s.

Position paper on the next generation of academic researchers

Following the work of the group formed for the occasion, as well as the survey carried out in September, the ACIDUL General Assembly has adopted a position paper concerning the next generation of academic researchers. This paper has been relayed to the Rectorate.

You can find it at the following address: http://wp.unil.ch/acidul/papier-de-position-sur-la-releve.

New committee

We have the pleasure of welcoming into our ranks Alexey Evstratov, assistant professor in the Arts department.

The committee is thus made up of Maxime Mellina (president), Clémence Demay, Amélie Stuby, Guillaume Pirot, Hugues Poltier and Alexey Evstratov.

Newsletter septembre 2018

AG – réservez la date

Notre AG ordinaire aura lieu le mardi 23 octobre à 17h 15.

Merci de réserver la date – plus de détails suivront sous peu.

Sondage général sur la relève académique

Dans le cadre de la participation du corps intermédiaire au débat sur la relève académique, nous vous invitons à remplir le sondage suivant :

Les informations sont collectées de manière anonyme.

Les résultats seront utilisés dans le cadre de l’élaboration d’un papier de position mis en discussion lors de l’AG à venir. En cas de validation par l’assemblée, le papier sera remis à la Direction au nom du corps intermédiaire.

Merci de votre participation !

Appel à manifestation

Nous relayons l’appel à manifester de l’Union syndicale suisse :

Pour l’égalité et contre les discriminations! Appel à manifester à Berne le 22 septembre (https://www.uss.ch/themes/egalite-des-sexes/article/details/manifestation-nationale-pour-legalite-salariale-et-contre-les-discriminations-enough18/)

Malgré la Constitution et la Loi sur l’égalité, les femmes gagnent en moyenne près de 20% de moins que les hommes pour un plein temps. A la retraite, elles touchent des rentes inférieures de 37%. L’égalité salariale n’est pas un cadeau fait aux femmes, mais un mandat constitutionnel. Il faut des contrôles systématiques et efficaces des salaires, des corrections obligatoires en cas de discrimination et des sanctions en cas d’infraction.

Valoriser le travail des femmes

L’inégalité salariale, c’est aussi une moindre valorisation des métiers féminins dans les soins, l’éducation et le social. Il faut casser les préjugés car ces métiers n’ont pas moins de valeur que les métiers techniques ou de la finance.

Lutter contre les discriminations et le sexisme

L’égalité c’est aussi vivre sans la peur d’être agressée, travailler sans la crainte d’être harcelée, revenir de congé maternité sans l’inquiétude d’être licenciée, avoir le temps de s’occuper de ses proches sans renoncer à sa vie professionnelle.

2 Conférences – Et une boum !

CONFÉRENCES

Harcèlement au travail : prévention et intervention

Deux conférences auront lieu ce printemps sur le thème du harcèlement au travail.
En collaboration avec ACIDE, la FAE, l’AGEPoly, le Collège des Humanités (EPFL), le Centre en Études Genre (UNIL), la Plateforme interfacultaire en Études Genre (UNIL), ainsi que les Bureaux de l’égalité UNIL et EPFL.

Harcèlement : regards de praticien-ne-s

3 mai – 16h30
Internef 271 UNIL
Avec :
Catherine Lazor
Médecin cheffe au CHUV
Karine Lempen
Professeure de droit UNIGE
Véronique Ducret
Chercheuse 2e Observatoire

Cette table ronde réunit des spécialistes confrontées par leur pratique professionnelle au problème du harcèlement au travail. Les intervenantes aborderont des thèmes choisis, à vocation informative, en lien avec la prévention et l’intervention.
La table ronde sera également l’occasion pour le public de poser les questions qui lui tiennent à coeur.
La conférence sera suivie d’un apéritif.

************************************************************

Discriminations et marché du travail

Dans le cadre du cours du Collège des humanités

17 avril – 12h30
CM4 – Campus EPFL

Avec :
Bulle Nanjoud
Chercheuse 2e Observatoire
Mélanie Battistini
Chercheuse 2e Observatoire

Comment prévenir les cas de harcèlement sexuel sur le lieu de travail ?
Encore faut-il savoir reconnaitre les situations et manifestations du harcèlement sexuel, pour savoir comment agir lorsqu’elles se présentent.

Des comportements relevant du sexisme ordinaire aux agressions sexuelles, le phénomène du harcèlement sexuel au travail doit être appréhendé dans toute sa complexité pour pouvoir être traité efficacement.
---

LA BOUM !

Oui.
Le 9 mai dès 20h30
Tous tes tubes favoris. Et les autres aussi.
Au Bar Giraf ?
Au Bar Giraf.
Happy Hours de 20h30 à 22h30
En coproduction avec les Doctorant-e-s Anonymes
---
ENGLISH
---

CONFERENCES

Harassment at work

Two conferences will take place this spring on the topic of harassment at work.
In collaboration with ACIDE, FAE, AGEPoly the College of Humanities (EPFL), the Centre en Études Genre (UNIL), the Plateforme interfacultaire en Études Genre (UNIL) and the Equal Opportunity Offices UNIL and EPFL.

Harassment : practitioners’ outlooks

4 May – 16:30
Internef 271 UNIL

With :
Catherine Lazor
Chief doctor at CHUV
Karine Lempen
Law Professor UNIGE
Véronique Ducret
Researcher 2e Observatoire

************************************************************

Discriminations in the labour market

As part of the College of Humanities course

17 April – 12:30
CM4 – EPFL Campus

With :
Bulle Nanjoud
Researcher 2e Observatoire
Mélanie Battistini
Researcher 2e Observatoire
---

PARTY TIME !

Excellent.
9th May 20:30
All your favorite summer hits. And the others too.
At the Giraf Bar ?
Yep.
Happy Hours from 20:30 to 22:30
In coproduction with the Doctorant-e-s Anonymes

MEET AND GREET

Relai du message du Graduate Campus :
Chères et Chers Collègues,
Nous avons le plaisir de vous convier au prochain évènement « Meet and Greet » des jeunes chercheurs et chercheuses (doctorat et post-doctorat) et chercheurs/chercheuses invité·e·s à l’Université de Lausanne. Il aura lieu le 15 mars 2018 à 18h00 au Château de Dorigny.
Cet événement a pour but de vous permettre de rencontrer les personnes de divers services à votre disposition tout au long de votre activité à l’UNIL. Que votre recherche vienne de commencer ou que vous soyez à l’UNIL depuis plusieurs années, vous pourrez leur poser des questions, ainsi que faire la connaissance de collègues des sept facultés, dans une ambiance conviviale autour d’un apéritif.

Nous espérons vous voir nombreuses et nombreux et nous nous réjouissons de vous rencontrer !

 

Changement de Direction

L’Université de Lausanne a changé de direction le 1er août. Après dix ans, Dominique Arlettaz quitte le poste de Recteur pour laisser la place à Nouria Hernandez et à une nouvelle équipe de direction. Avant de souhaiter la bienvenue à cette dernière, nous avons souhaité faire le bilan de cette Direction du point de vue du Corps intermédiaire et après 10 ans de relation avec ACIDUL.

>>> lien vers le bilan sur notre site internet

Danger de la cotutelle

Des difficultés rencontrées par un doctorant en faculté de GSE nous amènent à vous rappeler à être très attentifs aux dispositions réglementaires qui cadrent les cotutelles de thèse.

Des différences dans la composition du jury du colloque de thèse mené à Lausanne et la défense menée dans une université française ont entrainé une série de problèmes réglementaires qui ont failli coûter la reconnaissance de son titre à notre collègue.

Une cotutelle de thèse est en équilibre entre les règlements de deux universités, et cela conduit souvent à des complications qui peuvent devenir sérieuses. Si la responsabilité du suivi réglementaire est partagée (décanats, direction de thèse, doctorant.e…), lorsque les choses tournent mal, c’est le.la doctorant.e qui en assumera les conséquences. Nous vous conseillons donc de vous renseigner très précisément sur les dispositions réglementaires qui cadrent votre cotutelle, de garder le contrôle sur les décisions et de faire vous-même le lien entre les personnes et les institutions, si cela est nécessaire. Vos associations de faculté, ou ACIDUL, peuvent vous accompagner pour cela.

Statut des premier.ère.s assistant.e.s

Une question centrale pour le Corps intermédiaire s’est posée en fin 2015: la responsabilité d’un cours ou de mémoires peut-elle être confiée à une première assistante ou un premier assistant?

Face à une délégation toujours plus forte de tâches d’enseignement aux assistant.e.s, le service juridique a fait savoir qu’il n’était pas possible de confier la responsabilité d’un enseignement uniquement à des assistant.e.s ou premier.ère.s assistant.e.s. Des solutions sont toutefois possibles: confier aux premier.ère.s assistant.e.s la co-responsabilité d’un enseignement, en accompagnement, d’un.e professeur.e ou d’un.e MER; ou sous réserve d’un engagement additionnel comme chargé.e de cours.

En Faculté des sciences sociales et politiques, plusieurs premier.ère.s assistant.e.s ont assumé la responsabilité d’un enseignement durant l’année écoulée malgré cette impossibilité légale.

Grâce aux démarches de l’Association du Corps intermédiaire (ACISSP), le Service RH a souligné que proposer rétroactivement une charge de cours afin de la reconnaitre et la rémunérer est exceptionnellement possible, ce qui devrait se faire prochainement pour les personnes concernées. Cependant, la solution finalement proposée par le décanat SSP et le SRH est de reconnaître rétroactivement la charge de cours sans pour autant la rémunérer. L’ACISSP et ACIDUL trouvent cette compensation insuffisante et demandent une solution plus adéquate pour les collaborateur-tice-s concerné.e.s.