Guy de Pourtalès, Montclar

Un aristocrate s’interroge sur son parcours.

Il revoit les femmes qui l’ont marqué : une jeune veuve lui apprend le plaisir ; une princesse allemande flatte sa vanité ; avec une garçonne typique des années folles il découvre la complicité, et peut-être plus. Il observe sans jugement une liaison incestueuse et une passion lesbienne. Mais il constate surtout sa difficulté d’aimer, son art de souffrir et la tentation de fuir. L’écrivain franco-suisse Guy de Pourtalès (1881–1941) nous offre ici son autoportrait, il s’examine sans complaisance.

En collaboration avec la Fondation Guy de Pourtalès, le Centre des littératures en Suisse romande de la Faculté des lettres publie une série de volumes représentatifs de la production de l’écrivain, dans des éditions critiques, conçues en exploitant le fonds d’archives conservé au Centre des littératures en Suisse romande. Commentés et annotés par des chercheurs spécialistes de Pourtalès ou des questions historiques et littéraires propres aux textes, ces livres au format de poche se veulent accessibles au public scolaire et universitaire.

Les autres titres parus sont La Pêche miraculeuse (2016), À mes amis suisses (2016), Nous, à qui rien n’appartient (2017) et Voyage en Extrême-Orient (2017).

Guy de Pourtalès, Montclar, édition de Michel Delon, Stéphane Pétermann (dir.), Gollion, Infolio, 2017.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin