L’Héritage de Ricœur : de l’intrigue à l’expérience (journée d’étude)

Raphaël Baroni et Adrien Paschoud organisent une journée d’étude bilingue à l’Université de Bâle (Kollegienhaus, Petersplatz 1, salle 106) le vendredi 23 novembre 2018 consacrée à l’héritage de Ricoeur et centrée sur les rapports entre intrigue et expérience. Les conférences sont publiques et gratuites. Il n’est pas nécessaire de s’inscrire.

Programme

Vendredi 23 novembre 2018
Salle 106, Kollegienhaus, Petersplatz 1, 4051 Bâle

9.00-9.30 Raphaël Baroni & Arien Paschoud, Ouverture

9.30-10.15 Jonas Grethlein, Mimesis and experience: a platonic perspective

10.15-11.00 Marco Caracciolo, Emplotment, immersion, and spatial metaphors for time

Pause

11.30-12.15 Claude Calame, Mise en intrigue, mise en discours : les apories de l’identité narrative cher Ricoeur

Repas

14.00-14.45 Monika Fludernik, Plot and experientiality: Sternberg’s tripartite model in the context of Ricoeur and cognitive narratology

14.45-15.30 Stéphane Lojkine, Le problème de la post-modernité dans Temps et récit de Ricoeur

Pause

16.00-16.45 Marie Vanoost, Another way to tell the news? Plot and experienciality in narrative journalism

16.45-17.30 Karin Kukkonen, Thinking differently through plot: epistemic active inferences in probabilty design

Dans Temps et récit (1983-1985), Ricœur affirme que la fiction et l’historiographie, bien que formellement différentes, reconfigurent notre expérience du temps par une opération de « mise en intrigue », soulignant ainsi le lien, mais aussi le décalage, entre expérience et intrigue. Ce faisant, Ricœur a probablement mis en lumière l’une des fonctions anthropologiques les plus cruciales de la narrativité fictive et non-fictionnelle. A cet égard, cette œuvre majeure de Ricœur a sans doute nourri le « tournant narratif » et, plus généralement, a eu un impact sur les sciences sociales et humaines. Dans les développements récents de la théorie du récit, cette perspective s’est étendue au-delà des genres littéraires et de l’historiographie, et au-delà de la phénoménologie et de l’herméneutique, qui sont les approchent qui sont au fondement de Temps et du récit. Ces développements théoriques émergeant de la narratologie transmédiale, rhétorique et cognitive soulèvent de nouvelles questions. Quelle est la relation entre la mise en intrigue et l’expérience immersive ? Quels sont les enrichissements ou les distorsions que les récits confèrent à l’expérience médiatisée ? Inversement, quels sont les vecteurs dont la fonction est de réduire l’écart entre expériences simulées et expériences directes ? Quelles sont les fonctions anthropologiques de l’immersion et de la mise en intrigue ? Quelles sont les différences entre les récits factuels et fictifs en ce qui concerne la médiation narrative de l’expérience ? L’immersion et la mise en intrigue sont-elles des ingrédients nécessaires de la narrativité ? Cette journée d’étude a pour but d’approfondir nos connaissances sur la mise en intrigue dans la perspective de l’œuvre fondatrice de Ricœur et des débats les plus récents sur la narration.

Pour en savoir plus: https://franzoesistik.philhist.unibas.ch/fr/event/details/ricoeurs-legacy-from-plot-to-experienciality-lheritage-de-ricoeur-de-lintrigue-a-lexperience/

L’annonce sur Fabula: http://www.fabula.org/actualites/l-heritage-de-ricoeur-de-l-intrigue-l-experiencericoeur-s-legacy-from-plot-to-experienciality_86847.php

Programme téléchargeable en PDF

Pour tout complément d’information, vous pouvez vous adresser à Adrien Paschoud.