Les mots de l’argumentation

Quelle relation l’argumentation entretient-elle avec le langage ?

Cet ouvrage constitue une occasion de faire dialoguer les recherches en linguistique d’une part, et les études sur l’argumentation d’autre part. Une telle relation peut sembler aller de soi : l’argumentation n’est-elle pas de toute évidence une pratique langagière ?

Toutefois, c’est principalement la philosophie et plus précisément la rhétorique qui ont constitué l’argumentation comme objet d’étude et il a fallu attendre les années 1980 pour qu’émergent, de manière spectaculaire, les premières recherches à proprement parler linguistiques sur l’argumentation. La démarche linguistique a depuis évolué, notamment par son ouverture sur des questions de discours et de cognition, renouvelant ainsi progressivement la réflexion sur les « Mots de l’argumentation ».

Au travers de six études, l’ouvrage codirigé par Thierry Herman (École de français langue étrangère) et Jérôme Jacquin (Section des sciences du langage et de l’information) se veut une fenêtre sur les questions actuelles qui se posent à partir du moment où on cherche à comprendre en quoi l’argumentation constitue une pratique langagière.

Thierry Herman, Jérôme Jacquin, Steve Oswald (dir.), Les mots de l’argumentation, Berne, Peter Lang, 2018.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin