NaTrans

Le Pôle de narratologie transmédiale, transculturelle et transtorique (NaTrans) est un groupe de recherche rattaché institutionnellement au Centre d’études théâtrales (CET) et au Centre interdisciplinaire d’étude des littératures (CIEL) de la Faculté des Lettres de l’Université de Lausanne. Il est par ailleurs lié aux activités de recherche du Groupe d’étude sur la bande dessinée (GrEBD). La narratologie transmédiale s’inscrit dans le prolongement de la théorie du récit telle qu’elle a émergé à partir du milieu des années 1960; elle est fondée sur la revendication de son autonomie par rapport au périmètre des études littéraires, ce qui implique de relever le défi conceptuel de l’élargissement de ses objets vers différents médias, notamment dramatiques, graphiques et audio-visuels, qui sont de plus en plus enchevêtrés dans la culture contemporaine. Le NaTrans poursuit également l’objectif de faire avancer la théorie du récit en se fondant sur un comparatisme transhistorique et transculturel, notamment basé sur l’étude des traductions des concepts narratologiques. Ses membres poursuivent quatre objectifs principaux:

  • assurer la pérennité, au sein de l’UNIL, d’une recherche de pointe dans le domaine de l’étude des récits dans toute la diversité de leurs incarnations médiatiques, culturelles et historiques;
  • exploiter la pluralité des ancrages de ses membres pour faire avancer la théorie et l’étude des formes narratives par le biais d’une approche interdisciplinaire et comparée;
  • organiser régulièrement un séminaire de recherche sur la narratologie transmédiale, transculturelle et transhistorique;
  • favoriser la médiation de la recherche académique pour la rendre accessible à un large public, notamment à travers des formations continues;
  • renforcer la visibilité nationale et internationale de la narratologie lausannoise et francophone en favorisant des synergies internes et externes.