Adolphe de Benjamin Constant. Postérité d’un roman (1816-2016)

Quel héritage le roman Adolphe (1816), chef-d’œuvre de Benjamin Constant, a-t-il laissé ? Comment a-t-il été revisité, réécrit, adapté, traduit ?

Adolphe, roman le plus célèbre de l’écrivain vaudois Benjamin Constant (1767-1830), connaît une longue et foisonnante postérité. Cet ouvrage nous fait découvrir les multiples éditions, traductions (y compris en japonais ou en persan), réécritures (de Balzac à Camille Laurens, en passant par Jacques Chessex) et adaptations (théâtre, cinéma, bande dessinée) auxquelles ce classique de la littérature a donné lieu, de 1816 à nos jours.

Le volume richement illustré, dirigé par Léonard Burnand (Section d’histoire, Institut Benjamin Constant) et Guillaume Poisson (Institut Benjamin Constant), réunit des contributions d’une vingtaine de spécialistes. Il prolonge l’exposition homonyme qui s’est tenue en 2016, à la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne, organisée en collaboration avec l’Institut Benjamin Constant. Il est publié à l’occasion du bicentenaire de la publication du roman Adolphe.

Léonard Burnand, Guillaume Poisson (dir.), Adolphe de Benjamin Constant. Postérité d’un roman (1816-2016), Genève, Slatkine, 2016.

ON EN PARLE DANS LES MÉDIAS
TOUTES LES NOTICES DE

Léonard Burnand

Guillaume Poisson

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin