L’érotisme sans détour

Par Aline Kohler

Une critique du spectacle :
On a promis de ne pas vous toucher / à partir de Georges Bataille / mise en scène Aurélien Patouillard – Zooscope / du 9 au 19 avril 2014 au Théâtre Les Halles de Sierre / du 7 au 11 mai au Théâtre Arsenic à Lausanne / plus d’infos

© Aurélien Patouillard

Aurélien Patouillard et sa Compagnie Zooscope convient sur scène l’érotisme, sujet d’ordinaire soigneusement conservé à l’ombre de la sphère privée, dans un spectacle décalé et surprenant. Dérangeant et plaisant à la fois, On a promis de ne pas vous toucher offre au public une véritable expérience théâtrale.

Cette critique ne vous révèlera rien. On a promis de ne pas vous toucher est le genre de spectacle dont il ne faut rien raconter, sous peine de gâcher l’aventure. Non, votre curiosité ne sera définitivement pas satisfaite ici : rendez-vous au théâtre pour l’assouvir vous-mêmes. Pour les plus frileux, une brève relecture du titre suffira peut-être à vous rassurer : On a promis de ne pas vous toucher. Promesse tenue – physiquement du moins.

Aurélien Patouillard peut en revanche se féliciter d’ouvrir une réelle fenêtre sur l’érotisme. Le discours explicite – inspiré entre autres de textes érotiques et transgressifs de l’écrivain français Georges Bataille –, est mis en scène avec originalité et interprété avec franchise par quatre comédiens au jeu entièrement assumé. L’aspect direct et décomplexé pourrait bousculer quelques âmes sensibles, mais il permet avant tout à chacun et chacune d’interroger son rapport à la sexualité. La pièce elle-même ne porte aucun jugement, laissant les spectateurs avec leurs propres réflexions.

On a promis de ne pas vous toucher est une exploration sans interruption. On entre dans le théâtre et on découvre. La pièce est faite d’attentes, de questionnements, d’émotions. Plus le spectacle avance, plus le public se demande à quelle sauce il va être mangé. Et même après le salut, il hésite à croire que la performance est bel et bien terminée. L’essence même de ce spectacle est la surprise. Vous serez étonnés, ahuris, décontenancés, émerveillés. Vous ne serez pas déçus.

Que vous appréciez ou pas, On a promis de ne pas vous toucher vous fera vivre une expérience. Des émotions, des histoires, vous en aurez. Votre propre histoire pourra même s’y mêler. Et c’est ce que le théâtre a de plus beau à nous offrir : du vécu. Pour mieux nous faire réfléchir, avancer et évoluer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *