Le jeu à l’épreuve du genre, vraiment enfantin ? Etude des récréations d’enfants de 5 à 6 ans

Par Manon Chollet

La récréation est un moment d’autonomie pour les enfants, qui peuvent en partie s’organiser et jouer comme iels l’entendent, sans la présence immédiate des adultes. L’étude des jeux enfantins s’est longtemps faite par la psychologie. Bien qu’utile d’un point de vue de leur développement, leur jeu reste souvent considéré comme futile et spontané. 

Cette recherche propose plutôt de penser la récréation et les jeux enfantins comme des espaces et des moments de socialisation, d’apprentissage entre pairs et de construction identitaire – notamment de genre. Ils y construisent et négocient activement les notions de féminité et de masculinité, et les dominations qui prennent place. 

Dans ce but-là, je me suis rendue dans un préau lausannois afin d’y réaliser plusieurs séquences d’observation et d’interviewer deux classes d’enfants de 2ème primaire.

Première version des posters

Ces posters subiront encore des modifications suite à la rencontre avec les professionnel·les de la Ville de Lausanne et de l’éducation, réalisée le 6 décembre. La version finale est attendue en janvier 2023.