Le genre des relations dans la cour d’école : entre évitement, amitié et histoire d’amour

Par Maya Cherix

Bien que les filles et les garçons occupent généralement des espaces distincts et possèdent leurs propres activités dans les préaux scolaires, il n’est pas rare de les voir entrer en interaction à l’aide de jeux mixtes comme la course poursuite, également appelée « les garçons attrapent les filles », ou l’inverse. La cour est donc un lieu où les enfants apprennent à se rencontrer et où des relations – amicales ou amoureuses – peuvent se construire.

Dans mon travail, je me suis penchée sur la façon dont les enfants interagissent dans la cour ainsi que la manière dont ils conçoivent et performent les sentiments de l’amitié et de l’amour, ou les déguisent. Cette recherche s’est effectuée à l’aide d’observations répétées dans deux préaux scolaires ainsi qu’une trentaine d’entretiens avec des élèves en utilisant un format adapté aux enfants.

Première version des posters

Ces posters subiront encore des modifications suite à la rencontre avec les professionnel·les de la Ville de Lausanne et de l’éducation, réalisée le 6 décembre. La version finale est attendue en janvier 2023.