Une Saison dans le roman. Explorations modernistes : d’Apollinaire à Supervielle (1917-1930)

À quoi ressemblent des romans de poètes ?

Au cœur des Années folles, toute une constellation de poètes part à l’aventure du roman. D’Apollinaire à Supervielle – en passant par Cendrars, Cocteau, Delteil, Grey, Havet, Jacob, Jouve, Mac Orlan, Morand, Reverdy, Salmon ou encore Soupault –, nombreux sont les écrivains modernistes à explorer le genre favori de l’industrie littéraire. Dans un climat d’émulation collective, ils expérimentent temporairement les formes romanesques tout en les accordant au « profond aujourd’hui ».

À la croisée de l’histoire littéraire et de la sociopoétique, ce livre vise à combler une lacune : il montre comment, en marge des œuvres canoniques de Proust ou de Joyce, et à l’écart du surréalisme, ces textes participent aux renouvellements mondiaux du genre au début du XXe siècle.

Cet essai d’Émilien Sermier (Section de français) réhabilite ainsi un corpus longtemps méjugé pour rappeler qu’il a existé en France – et bien avant le Nouveau Roman – un « roman
nouveau ».

Émilien Sermier, Une Saison dans le roman. Explorations modernistes : d’Apollinaire à Supervielle (1917-1930), Paris, José Corti, 2022.


PÔLES DE RECHERCHE ASSOCIÉS

TOUTES LES NOTICES DE

Émilien Sermier