[Quintilien]. Le malade racheté (Grandes déclamations, 5)

Un père, un fils vertueux et un fils débauché : une controverse d’école à Rome.

La Grande déclamation 5 du Pseudo-Quintilien (IIe-IIIe s.) présente une affaire de famille rocambolesque : un père avait deux fils, l’un vertueux, l’autre débauché. Capturés par des pirates, ils écrivent à leur père de réunir une rançon. L’homme s’exécute. Estimant qu’il n’a pas apporté assez d’argent, les pirates le forcent à choisir celui de ses enfants qu’ils relâcheront. Le père rachète son fils débauché, tombé malade durant sa captivité. Le garçon meurt peu après. Son frère réussit à s’échapper. Quand son père, désormais sans le sou, lui demande de le nourrir, il refuse. Le pauvre homme le cite alors en justice.

Ce cas d’école soulève des questions éthiques, comme la reconnaissance qu’un enfant devrait éprouver envers ceux qui lui ont donné la vie, le devoir d’obéissance ou la préférence que les parents peuvent éprouver pour l’un ou l’autre de leurs enfants.

L’édition du texte latin de Danielle Van Mal-Maeder (Institut d’archéologie et des sciences de l’Antiquité) est accompagnée d’une introduction, d’une traduction française et de notes explicatives.

Danielle Van Mal-Maeder, [Quintilien]. Le malade racheté (Grandes déclamations, 5), Cassino, Edizioni Università di Cassino, 2018.

PROJET DE RECHERCHE ASSOCIÉ
TOUTES LES NOTICES DE

Danielle Van Mal-Maeder

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin