De l'(id)entité textuelle au cours du Moyen Âge tardif. XIIIe-XVe siècle

Analyse de la textualité médiévale.

Cet ouvrage analyse la textualité médiévale, et surtout la manière traditionnelle de l’envisager comme un ensemble d’entités textuelles singulières.

La priorité est accordée à l’examen de textes dont la circulation fut dynamique et qui, en conséquence, ont subi lors de leur diffusion des transformations de contenu, de forme ou de langue qui parfois confinent à la création d’œuvres nouvelles. Il s’agit d’établir dans quelle mesure il est légitime de considérer ces manifestations textuelles comme une seule œuvre ; puis de déterminer comment les auteurs, les copistes et les lecteurs de la fin du Moyen Âge percevaient les copies innovantes, les réécritures et les traductions.

Ce volume, codirigé par Barbara Fleith (Section d’allemand), réunit les contributions au colloque organisé en 2013 à l’Université de Lausanne sur la notion d’œuvre à la fin du Moyen Âge.

Barbara Fleith, Réjane Gay-Canton, Géraldine Veysseyre (dir.), De l'(id)entité textuelle au cours du Moyen Âge tardif. XIIIe-XVe siècle, Paris, Garnier, 2017.

TOUTES LES NOTICES DE

Barbara Fleith

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin