Maëlle Andrey

Étudiante en dernière année de Master en Français et en Histoire de l’art à l’Université de Fribourg, j’ai choisi la spécialisation en « dramaturgie et histoire du théâtre ». Étant passionnée des arts de la scène (théâtre et danse) et de l’Art en général, cette option me permet d’approfondir mes connaissances, de profiter d’enseignements donnés par des spécialistes, de bénéficier d’un module axé sur la « pratique ». En effet, l’atelier de critique dramatique offre la possibilité d’aborder différemment le monde théâtral, en mêlant observation, réflexion, interprétation, rédaction…
Tout cela contribue à modifier ma place de simple spectatrice en me faisant endosser le rôle de critique.

maelle

Les critiques de Maëlle Andrey :

  • Il était une fois une thérapie Imposant une thérapie familiale à Cendrillon, la nouvelle création de Laurent Gachoud et de la compagnie de l’Oranger revisite de façon contemporaine le célèbre conte inscrit dans nos mémoire par Perrault, les frères Grimm et Walt Disney. Elle en propose une lecture inédite, luminescente et poétique. « Une inspiration, une expiration. Une inspiration, une expiration ...
  • Opé-RAT rock C’est « interpellée par l’injustice et la cruauté de la légende ancestrale du Joueur de flûte de Hamelin » que la compagnie vaudoise Pied de Biche choisit de se servir du fort potentiel de réinterprétation du mythe, en le transformant en un extraordinaire conte musical. Les cloches d’Hamelin sonnent. Plusieurs petites maisons « distordues ...
  • Donner sa langue au chat La Compagnie La Fourmilière propose en ce moment une douce fable philosophique, humoristique et musicale adaptée de la célèbre bande dessinée Le Chat du Rabbin de Joann Sfar (première édition en 2002), déjà transposée au cinéma en long métrage d’animation par l’auteur et Antoine Delesvaux en 2011. La mise en scène colorée et épicée de ...
  • Se nourrir de théâtre Après le succès de sa première saison en 2014, le Midi théâtre ! revient avec un menu alléchant. La recette est simple : trouvez un théâtre attaché à un restaurant, placez-y de bons comédiens et parsemez-y un public réceptif, ajoutez une pointe de convivialité, un brin de comédie, une pincée d’humour. Laissez mijoter. Servez le ...
  • Jadis raconte « Jadis c’est qui ? Ben… Jadis, c’est moi. Jadis raconte. Jadis interprète les légendes de la mythologie antique »annonce Emmanuel Dorand, avec sa belle voix de conteur. Jadis c’est un personnage, mais c’est aussi ce merveilleux monologue intimiste, captivant et intemporel qui se joue en ce moment au Théâtre de Nuithonie, à Villars-sur-Glâne. Dans ...
  • Le Roi Lear a un gros nez rouge La Compagnie L’Entreprise, venue tout droit de Marseille, cherche « un langage théâtral qui traverse les frontières et parle directement aux spectateurs ». Dans Les Clowns, Arletti, Zig et Le Boudu jouent au Roi Lear. Un savoureux mélange qui jongle entre la « haute culture littéraire » de Shakespeare et la culture populaire à laquelle ...
  • Sous le vernis Avec une mise en scène contemporaine de la comédie en un unique acte Vernissage de Václav Havel, le metteur en scène lausannois Matthias Urban et trois remarquables comédiens réactualisent le texte avec intelligence, poésie et délicatesse. La question de l’homme, du changement perpétuel et des apparences, souvent trompeuses, est soulevée. Sous un vernis laqué, clinquant ...
  • Une chèvre exotique « Dans le paradis qu’a été mon enfance, La chèvre de Monsieur Seguin a été la première histoire qui m’a fait toucher du doigt, inconsciemment, confusément, le sens du tragique… » : José Pliya, auteur et metteur en scène de Monsieur, Blanchette et le Loup revisite avec humour, délicatesse, poésie et profondeur la célèbre nouvelle ...
  • Zweisprachige amitié « Les amis sont rares et précieux » avance Thomas, l’un des quatre personnages, citant Aristote. Chambre d’Amis est un projet original, bilingue franco-allemand, traitant de la grande et complexe question de l’amitié. La pièce, dont le texte a été écrit pour l’occasion par Antoine Jaccoud, est elle-même née d’une véritable amitié entre la comédienne ...
  • Citoyens suisses: vos voix comptent! C’est une Suisse un peu chauvine, désireuse (malgré les déchéances de la société occidentale) de défendre son héritage, son identité et surtout sa liberté d’expression, qui se dévoile sur scène, à travers des témoignages malicieusement amoncelés dans La Voix du peuple. Entre religion, nudité, armée, maraudage de noix, arnaques, immigration, salades, terrorisme, impôts et pollution… ...
  • Huis clos Quel verdict pour cet adolescent accusé du meurtre de son père ? Faut-il lui laisser la vie ? Lui donner la mort ? Son sort tient entre les mains de douze hommes, douze jurés qui confrontent leurs certitudes et leurs doutes, dans une mise en scène d’une grande intensité. Un véritable suspense psychologique sur un ...
  • Échos de mots, échos de corps Échos qui résonnent, qui butent contre les parois rocheuses des Alpes, qui se répondent. Voix et corps s’assemblent, se dissocient, se multiplient, s’isolent. L’infinie puissance de la nature est évoquée par les mots de Ramuz et le travail scénique de la Compagnie MuFuThe dans cette mise en corps du roman Derborence… Scindés horizontalement en deux, ...
  • Descente aux enfers « L’amour et la souffrance sont la même chose » affirme Harry, protagoniste du roman de William Faulkner, Les Palmiers sauvages. La formule est reprise dans l’adaptation qu’en propose Séverine Chavrier au Théâtre de Vidy. Dans ce spectacle, qui reflète à merveille l’empreinte faulknérienne, les relations entre les personnages, mais également la relation à soi, ...
  • Drôle d’illusion L’Illusion comique , « étrange monstre » cornélien, est empreinte d’une grande liberté et d’une certaine folie, qui sont très bien exploitées dans cette mise en scène pétillante, mêlant le style classique à la modernité, l’alexandrin aux onomatopées, les personnages de Corneille à ceux de bandes dessinées… Projections, musique et bruitages, vitres sans tain et drapés nous ...