Yvonne, princesse de Bourgogne

d’après Witold Gombrowicz / conception et mise en scène Geneviève Guhl / du 27 février au 8 mars au Théâtre La Grange de Dorigny à Lausanne / du 8 au 11 avril à la Comédie de Genève / vendredi 2 mai à 20h15 au Théâtre Valère à Sion / du 9 au 10 mai au Théâtre Belle Usine à Fully / plus d’infos

© Isabelle Meister

Les critiques :

Cachez donc cette princesse que je ne saurais voir !

Par Deborah Strebel

  • Cachez donc cette princesse que je ne saurais voir !

    Fresque décalée et composite mêlant farce, absurde et tragédie, Yvonne, princesse de Bourgogne raconte l’histoire d’un prince rebelle ayant pris le parti fou d’aimer une fille du peuple, laide, insignifiante et d’une inquiétante timidité. Sa venue à la cour va bouleverser habitudes et convenances, poussant l’ensemble de la souveraineté à la folie. Sur une ... suite

Yvonne, ou les malheurs d’une limace

Par Jehanne Denogent

  • Yvonne, ou les malheurs d’une limace

    Yvonne, Princesse de Bourgogne, propose un portrait noir et grinçant de la bienséance, de l’institutionnalisation des moeurs ainsi que le récit du destin malheureux d’une triste princesse. Il était une fois un prince charmant, beau et intelligent. Arrivé à l’âge de raison, vint le moment où ses parents lui dirent gravement : « Fils, il est temps ... suite

Un désordre pervers

Par Joanna Pötz

  • Un désordre pervers

    Mélange pêle-mêle de comédie, tragédie, farce et absurde, Yvonne, Princesse de Bourgogne, jouée par la cie L’ascenseur à Poissons, inverse toutes les conventions – un homme joué par une femme, une princesse laide fiancée au prince héritier, une comédie qui trouve une fin bien tragique – pour faire rire mais aussi pour déranger, et qui, ... suite

Yvonne, la différence sacrifiée

Par Aline Kohler

  • Yvonne, la différence sacrifiée

    La Grange de Dorigny accueille cette semaine sur ses planches une farce au dénouement funeste. La pièce de Witold Gombrovicz Yvonne, princesse de Bourgogne est un enterrement de la rebellion, et même plus, une tragédie de la liberté d’être. Une mémorable performance de la Compagnie L’ascenseur à poissons/cie et de la metteure en scène Geneviève ... suite

Il y a quelque chose de pourri dans le Royaume de Bourgogne

Par Maryke Oosterhoff

  • Il y a quelque chose de pourri dans le Royaume de Bourgogne

    Farce tragique, Yvonne, princesse de Bourgogne travaille habilement l’idée de différence. Les accords d’un harmonium débraillé retentissent dans le noir. La lumière se fait et un couple, brillamment dissonant lui aussi, paraît : Greta Gratos – égérie de la scène alternative genevoise – incarne une reine posée et majestueuse et Julia Batinova campe à la perfection ... suite