The Destruction of Cities in the Ancient Greek World: Integrating the Archaeological and Literary Evidence

La destruction des villes antiques : entre catastrophes et résilience.

De la guerre de Troie au sac de Rome, de la chute de Constantinople aux bombardements de la Seconde Guerre mondiale et à la récente dévastation des villes syriennes, la destruction des villes et le massacre des populations civiles comptent parmi les événements les plus dramatiques de l’histoire. Mais les sources littéraires sur ces événements sont-elles fiables ? ou les auteurs anciens auraient-ils exagéré l’ampleur des destructions pour faire sensation ?

Édité par Sylvian Fachard (Institut d’archéologie et des sciences de l’Antiquité) et Edward M. Harris, ce livre a pour objectif de réévaluer l’impact des destructions urbaines dans la Grèce antique et leurs conséquences démographiques et économiques. En abordant des questions méthodologiques liées à l’interprétation des preuves archéologiques, sont également réexaminées les données liées à la destruction, à la survie et au rétablissement des cités grecques établies dans le bassin oriental de la Méditerranée, de la Sicile à l’Asie Mineure et à la Thrace égéenne.

S’appuyant sur des approches archéologique, historique et numismatique, les différentes contributions de ce volume font ressortir la résilience des populations antiques et le redressement des villes sur la longue durée.

Cet ouvrage est disponible en libre accès sur le site internet de l’éditeur.

Sylvian Fachard, Edward M. Harris (eds), The Destruction of Cities in the Ancient Greek World: Integrating the Archaeological and Literary Evidence, Cambridge, Cambridge University Press, 2021.


TOUTES LES NOTICES DE

Sylvian Fachard