Exposition sérialités

Sérialités narratives : littérature, BD, radio, serials, télévision, jeux vidéo

Cette exposition virtuelle prolonge le cours de Master « Sérialités narratives : littérature, BD, radio, serials, télévision, jeux vidéo », organisé au Printemps 2018 par Raphaël Baroni (EFLE), Mireille Berton (CIN) et Anaïs Goudmand (EFLE). Visant à étudier la sérialité narrative en tant que phénomène transversal s’inscrivant dans l’histoire culturelle de différents médias tels que la littérature, la bande-dessinée, la télévision, le cinéma, le jeu vidéo et la radio, ce cours a proposé aux étudiant.e.s d’effectuer, à partir d’un travail académique « classique », une validation interne sous forme d’infographie avec contenus multimédias.

Dans un premier temps, chaque groupe formé de deux à trois étudiant.e.s a rédigé, en fonction d’une série d’axes thématiques, un court dossier contenant un titre, une problématique, une bibliographie, des citations extraites de la littérature, des sources (images, textes, vidéos, etc.). Très hétérogènes et souvent transversaux, les sujets choisis touchent tantôt à une question « théorique » (le chapitrage en bande-dessinée, le female gaze), tantôt à un personnage servant de pivot pour une série (Wonder Woman, Mildred Pierce), tantôt à un format sériel (l’anthologie, la franchise), tantôt à un phénomène transmédiatique (Fargo, Evil Dead). Dans un second temps, les groupes ont conçu une infographie interactive à l’aide du logiciel Visme afin de traduire le contenu de manière à la fois rigoureuse en termes scientifiques et attrayante en termes didactiques.

Destinées à un public non averti, ces infographiques visent à encourager le développement de compétences dans le domaine de l’édition numérique et de la communication des savoirs scientifiques à un large public. L’enjeu majeur a consisté à transposer un message via des éléments à la fois visuels, écrits et sonores, sans pour autant perdre de vue la problématique et la précision des informations. Axée donc sur la qualité de la transmission du savoir dans une visée pédagogique, l’évaluation a porté sur les critères suivants : aspects formels (orthographe, syntaxe, langue, citations et références) ; équilibre entre les éléments textuels et visuels/sonores ; hiérarchisation des informations ; variété et pertinence des différents éléments ; productivité de l’interactivité ; lisibilité de l’information ; possibilité d’approfondissement de la matière.

L’exposition virtuelle est destinée à mettre en valeur le résultat final d’une réflexion qui s’est élaborée tout au long du semestre, à travers une série de conférences, d’ateliers et de séances de remédiation. Cette expérience a été possible grâce au soutien de Nadia Spang-Bovey, ingénieure pédagogique de la faculté et enseignante au SLI, qui a accompagné l’équipe enseignante et les étudiant.e.s durant tout le processus.

Les noms des étudiants ayant réalisé les infographies sont indiqués à côté des liens ci-dessous:

Questions théoriques

Le chapitrage en bande-dessinée
Jeanne Rocabert, Laura Weber

Le female gaze dans I Love Dick
Océane Wannaz, Isotta Regazzoni, Manuella Pellegrini

Personnages féminins pivots

Wonder Woman
Cléa Masserey, Chloë Chaudet, Ludivine Barro

Mildred Pierce
Aurélie Pernet, Solène Humair, Raphaël Tinguely

Formats sériels

La franchise Evil Dead
Cindy Cantin, Guillaume Viret

L’anthologie
Nathalie Humbert-Droz, Alexanre Stalder, Loïc Gerber

L’univers transfictionnel de Fargo
Yann Faronato, Gent Camaj