Case, strip, action ! Les feuilletons en bandes dessinées dans les magazines pour la jeunesse (1946-1959)

Comment lisait-on la BD avant la généralisation de l’album ?

Précurseurs des séries télévisées, les histoires à suivre qui paraissaient en bandes dessinées dans des hebdomadaires pour la jeunesse tels que Le Journal de Tintin, Spirou ou Tarzan ont tenu en haleine les jeunes lecteurs de l’après-guerre et façonné leur imaginaire.

Cet ouvrage nous fait connaître une production foisonnante de la culture populaire de la période 1946-1959 en l’envisageant sous l’angle de l’histoire de la bande dessinée, de l’étude du récit et de l’intermédialité. Les auteurs y soulignent notamment les liens entre bande dessinée et cinéma. On y découvre nombre de BD oubliées issues du fonds Ghebali du Centre BD de la Bibliothèque municipale de la Ville de Lausanne.

Le volume, codirigé par Alain Boillat (Section d’histoire et esthétique du cinéma), s’inscrit dans le cadre des recherches menées par le Groupe d’études sur la BD. L’ouvrage a reçu le prix Papiers Nickelés SoBD du Salon de la bande dessinée de Paris en 2017.

Une exposition sur le thème a été organisée en 2013 à l’Hôtel de Ville de Lausanne.

Alain Boillat, Marine Borel, Raphaël Oesterlé, Françoise Revaz (dir.), Case, strip, action ! Les feuilletons en bandes dessinées dans les magazines pour la jeunesse (1946-1959), Gollion, Infolio, 2016.

PROJET DE RECHERCHE ASSOCIÉ
TOUTES LES NOTICES DE

Alain Boillat

Partagez cet article sur les réseaux sociaux: Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Share on LinkedIn
Linkedin