La Dérive des continents

de Philippe Saire et Antoinette Rychner / d’après l’Odyssée d’Homère / Théâtre de Vidy à Lausanne / du 29 octobre au 17 novembre 2013

© P. Weissbrodt

Les critiques :

Le procès de l’Odyssée

Par Cecilia Galindo

  • Le procès de l’Odyssée

    Dans cette relecture déroutante de l’Odyssée d’Homère signée Philippe Saire, rien n’est impossible. Notre imaginaire est convoqué sous diverses formes. Se déroule sous nos yeux un spectacle hybride qui nous permet d’appréhender les aventures d’Ulysse avec une surprenante légèreté.

    suite

Pierre, mécano, alias Ulysse

Par Aline Kohler

  • Pierre, mécano, alias Ulysse

    Pour sa première pièce de théâtre La Dérive des continents, Philippe Saire, qu’on connaissait comme chorégraphe, offre une Odyssée revisitée par des mécanos du XXIe siècle. Un incessant va-et-vient entre la Grèce Antique et l’Europe d’aujourd’hui, surprenant et déroutant, mais qui réussit à dessiner au fil de la pièce un parallèle plutôt détonant et décalé ... suite

Une relecture exigeante de l’Odyssée

Par Jonas Guyot

  • Une relecture exigeante de l’Odyssée

    Avec La Dérive des continents, le chorégraphe Philippe Saire s’éloigne de la danse pour partir à la rencontre du théâtre. De ce rendez-vous naît un spectacle complexe, requérant une participation soutenue de la part du spectateur. Il est difficile de résumer l’intrigue de ce spectacle tant le récit et les formes théâtrales y sont éclatés. ... suite