Arrêts sur images

Un travail sur les photographies du fonds Hans Steiner a été engagé dans le cadre d’un séminaire interdisciplinaire dirigé par Philippe Kaenel (Section d’histoire de l’art) et François Vallotton (Section d’histoire) au cours du semestre d’été 2007. Suite à ce séminaire, les étudiant(e)s ont poursuivi leurs recherches et nous proposent d’explorer quelques thématiques définies.

Photographies: © Hans Steiner / Musée de l’Elysée, Lausanne

Héloïse Pocry

Hans Steiner a amplement documenté l’univers de l’enfance, dressant un panorama de la vie enfantine en Suisse entre les années trente et soixante. Comme l’entier de son oeuvre, ces représentations oscillent entre tradition et modernité, surtout en raison de la destination des images – les unes pour un usage commercial, les autres en vue de reportages, d’autres encore sans but précis et donc plus libres. Certaines constantes permettent de définir le rapport de Steiner à l’enfance : il photographie toujours les enfants en se plaçant à leur hauteur et ceux-ci semblent s’être allègrement prêté au jeu de la mise en scène. Les clichés témoignent de la complicité et du respect mutuel qui s’est établi entre le photographe et ses modèles.

enfance_arrets_1

Examinons plus attentivement deux planches. La première représente les enfants d’une Bergschule. Photographiés en contre-plongée, ils forment une pyramide humaine qui rappelle les vraies montagnes enneigées composant l’arrière-plan des images, des branchages créant un troisième motif sur le ciel. La contre-plongée ajoute une dimension symbolique, les enfants semblant en symbiose avec la nature, surplombant un paysage idyllique. Rappelons qu’à l’époque, l’école est valorisée comme lieu d’apprentissage des valeurs patriotiques et que le milieu alpin possède une connotation identitaire fondamentale, surtout durant la période de la Défense nationale spirituelle.

enfance_arrets_2

La seconde planche, parmi les plus inventives de Steiner, appartient à une série pleine de vitalité et de fraîcheur sur les enfants se baignant. Le motif des enfants s’amusant dans une bassine d’eau donne lieu à des images tendres et drôles, mais aussi à des points de vue modernes. L’iconographie du bain renvoie à différents imaginaires. Celui de la photographie de famille et celui du monde balnéaire, étroitement lié à l’arrivée des loisirs de masse.

Les commentaires sont fermés.