Arrêts sur images

Un travail sur les photographies du fonds Hans Steiner a été engagé dans le cadre d’un séminaire interdisciplinaire dirigé par Philippe Kaenel (Section d’histoire de l’art) et François Vallotton (Section d’histoire) au cours du semestre d’été 2007. Suite à ce séminaire, les étudiant(e)s ont poursuivi leurs recherches et nous proposent d’explorer quelques thématiques définies.

Photographies: © Hans Steiner / Musée de l’Elysée, Lausanne

Nathalie Rebord et Dorothée Vaudan

La période de l’entre-deux-guerres et surtout les années qui suivent la seconde Guerre mondiale sont progressivement marquées en Europe par le développement des loisirs stimulé par l’augmentation des salaires et l’introduction des congés payés. Dans ce contexte, Hans Steiner a consacré de nombreuses photographies aux loisirs balnéaires en Suisse, ainsi qu’au monde des piscines.

Parmi cet ensemble de planches réunies sous le mot clé « Badeleben », Steiner attache une importance toute particulière aux baignades dans nos lacs, comme le montre cette première planche, prise très vraisemblablement au bord du lac de Thoune.

loisir_arrets_2

Steiner propose une « esthétisation » du lac à travers les angles de prises de vue qui mettent en scène l’homme en parfaite symbiose avec le milieu aquatique: un phénomène assez nouveau car la pratique de la baignade dans les lacs et rivières est peu fréquente jusqu’au milieu du XXe siècle. A travers le jeu des horizontales et la succession des plans (plancher, lac, montagne, ciel), le photographe propose un véritable « discours visuel ».

loisir_arrets_1

Le thème du bain de soleil fait l’objet de plusieurs clichés exposant une femme profitant des bienfaits de l’héliothérapie qui connaît un développement spectaculaire au tournant du siècle. L’association traditionnelle entre femme et nature se combine avec l’image du « farniente » ou de la détente, nouvelle pratique sociale revêtue de bienfaits curatifs. La présence du lac ou de la montagne, n’est ici pas anodine. En effet le lac se voit conféré les mêmes vertus que celles attribuées auparavant à la Montagne (M.-A. Kaeser, Les Lacustres, Archéologie et mythe national, 2004).

Vivant de plus en plus en milieu urbain, le Suisse de l’entre-deux-guerres commence à découvrir les bienfaits hygiéniques du milieu naturel, à l’époque où les congés payés se développent en Europe.

Les commentaires sont fermés.