Théâtre des futurs possibles : « Lauda » de Olivia Pedroli, Alexandre Grandjean et Yasmine Hugonnet

Dans le cadre du cycle Imaginaires des futurs possibles, un groupe interdisciplinaire de scientifiques de l’UNIL et d’artistes s’est réuni régulièrement autour de Dominique Bourg et ses invité·e·s au fil de la saison. De ces rencontres sont nées des idées, des projets de collaboration, des petites formes qui auraient dû se déployer à travers tous les espaces du théâtre lors d’une journée porte ouverte du laboratoire le 6 juin 2020 : le Théâtre des futurs possibles. Voici l’une des propositions laboratoires.

Projet mené par Olivia Pedroli, Alexandre Grandjean et Yasmine Hugonnet

« Les laude sont des chants polyphoniques caractérisés par une interprétation et variation libre des registres vocaux. Ces chants sacrés en langue vernaculaire sont des hymnes qui déchirent le cœur, qui chantent les Mystères tant glorieux que sombres de l’existence. Ils portent en eux la trame d’une mélancolie profonde, souvent associée dans les traditions antiques et médiévales aux humeurs de la Terre. Dans nos années qui ressemblent au crépuscule de l’espérance, où pullulent les annonces de catastrophes, d’effondrement, d’inaction des mondes politiques et économiques, où les savoirs scientifiques ressemblent à une tour de Babel insurmontable au profane, et où la confiance que nous pourrions placer dans les systèmes et les figures d’expertises semble défaillante, peut-être pouvons-nous écouter à nouveau des laude. Ainsi, nous laisser transporter et vaguer entre les voix et les registres, entre intériorité subjective et extériorité objectivée. »

Pour écouter la Lauda

Paroles de Lauda Oi me lasso
(Melancholia, rages of the Earth)

Ah, poor me, my heart is cold,
For does it not sigh with love
Enough to die?

Melancholia, rages of the Earth
There is only farsighted superficial
Irony, ambiguity.

Marine heatwaves have already resulted in large-scale
coral bleaching events at increasing frequency (very high confidence.)

You should have passed, false and thankless heart,
Villainous, blind, lazy and negligent,
Who danced pitfall certitudes,
Who hazzled confidence.

Ah, poor me, my heart is cold,
For does it not sigh with love
Enough to die?

Anthropogenic climate change has increased observed precipitation (medium confidence), winds (low confidence), and extreme sea level events (high confidence).

You should have passed, false and thankless heart,
Villainous, blind, lazy and negligent,
Who unclasped doubts,
Who distorted confidence.

In drylands, climate change and desertification are projected to cause reductions in crop and livestock productivity (high confidence) Extreme weather and climate or slow-onset events may lead to increased displacement, 
disrupted food chains, threatened livelihoods (high confidence), and contribute to exacerbated stresses for conflict (medium confidence).

Melancholia, rages on the Earth
It has no smell, it has no taste, no vanity.
It is unplanned, unwanted,
Tentacular to the flesh.

Ah, poor me, my heart is cold,
For a blackbird’s recital is
Enough to die?

Near-term actions to promote sustainable land management 
Will help reduce land and food-related vulnerabilities, <… will> create more resilient livelihoods, reduce land degradation and desertification, <…> loss of biodiversity (high confidence).


Traduction française

Lauda Oi me lasso
(Mélancolie, de la Terre, les rages)

Las, pauvre de moi, mon cœur se glace,
Car soupirer d’amour, n’est-ce pas assez
Pour mourir?

Mélancolie, de la Terre, les rages.
Tout n’est que surface visionnaire,
Ironie, ambiguïté.

Les vagues de chaleur océaniques ont déjà provoqué à grande échelle des phénomènes de blanchiment du corail dont la fréquence augmente (degré de confiance très élevé).

Tu aurais dû finir, cœur fourbe et ingrat,
Vil, aveugle, paresseux et négligent,
À danser l’abîme des certitudes,
À drainer les confiances.

Le changement climatique anthropique a augmenté de manière visible les précipitations (degré de confiance moyen), les vents (degré de confiance faible) et les phénomènes de niveau marin extrême (degré de confiance élevé).

Tu aurais dû finir, cœur fourbe et ingrat,
Vil, aveugle, paresseux et négligent,
À déchaîner les doutes,
À défigurer les confiances.

Selon les projections, le changement climatique et la désertification des zones arides devraient diminuer le rendement des cultures et du bétail (degré de confiance élevé). Des phénomènes météorologiques et climatiques extrêmes ou à évolution lente peuvent mener à l’augmentation des déplacements, à des perturbations des chaînes d’approvisionnement, à des menaces envers les moyens de subsistance (degré de confiance élevé), et contribuer à l’intensification des risques de conflit (degré de confiance moyen).

Mélancolie, sur la Terre, les rages.
Sans odeur, saveur, ni vanité.
Non-planifié, non-désiré.
Tentaculaire jusque dans la chair.

Las, pauvre de moi, mon cœur se glace,
Car le récital d’un merle noir, n’est-ce pas
Assez pour mourir?

Des actions à court-terme de promotion de la gestion durable des terres aideront à réduire les vulnérabilités liées à l’alimentation et aux territoires, […] à créer des moyens de subsistance plus résilients, à réduire la dégradation des sols et la désertification, [et] le déclin de la biodiversité (degré de confiance élevé).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.