2 décembre, deuxième Assemblée participative

Problématique de la deuxième Assemblée

Les effondrements

par Gabriel Salerno

L’état planétaire, qui a été l’objet de la première assemblée participative de ce cycle, nous montre que l’effondrement de notre société industrielle n’est pas à exclure des horizons possibles. En effet, nous sommes face à un risque d’effondrement systémique. Tous les problèmes, qui concernent tant les sphères sociale, financière, environnementale, économique ou politique, soulevés par Dominique Bourg durant la première assemblée, sont interconnectés et engendrent inévitablement des dommages collatéraux qui, in fine, provoquent un déséquilibre du système-Terre dans son ensemble.

Les dégradations en cascade risquent fort de conduire à l’effondrement, possiblement irréversible, de la société industrielle. Il s’agirait de la fin du monde tel que nous le connaissons et aussi de la fin du monde futur tel que nous l’imaginions il y a encore peu. Certains auteurs, à l’instar de Pablo Servigne et Raphaël Stevens, parlent de deuil à faire de notre société (Servigne et Stevens 2015; Servigne, Stevens et Chapelle 2018).

Intervenant·e·s invité·e·s par Dominique Bourg
Arthur Keller

Arthur Keller est ingénieur en aérospatiale de formation, administrateur de l’association Adrastia, ex directeur de la communication d’une ONG de conservation marine et auteur d’un programme de transition (écologique, économique, politique, sociale et culturelle) pour la France. Prospectiviste systémicien aujourd’hui spécialisé dans la caractérisation des risques d’effondrement(s) et dans les stratégies de mutation vers des systèmes socio-écologiques résilients, il travaille comme conférencier, formateur, consultant et auteur, et enseigne à l’école des Ponts ParisTech et à l’école des Mines ParisTech. Également spécialiste de l’usage des récits comme outils de transformation, il mène des travaux relatifs aux mécanismes de la pédagogie et de la mobilisation. Ancien scénariste, il développe actuellement une série télévisée de fiction sur les thèmes des limites, des vulnérabilités sociétales et de la construction d’une résilience collective durable et digne.

Bibliographie succincte

Arthur Keller est actuellement en train d’écrire une série télévisée, Twice as Bright, qui porte sur l’effondrement de la civilisation et les transitions vers un monde viable. (lien)
Arthur Keller a réalisé une vidéo TEDx Toulouse en 2019 (lien)
Arthur Keller a été interviewé dans le cadre de l’épisode 4 de la saison 2 de la websérie [Next] sur la collapsologie en juin 2019 (lien)
Keller A., 2013, De la croissance à la soutenabilité forte, mémoire de master à l’IRIS. (lien)
Keller A., Vincent L. et Féat N., 2016, 1 000 milliards pour le climat – Financement d’une transition vers une économie décarbonée, proposition politique élaborée dans le cadre des travaux de la commission Environnement de Nouvelle Donne. (lien)

Cynthia Fleury-Perkins

Cynthia Fleury-Perkins est professeur de philosophie à l’American University of Paris, psychanalyste et titulaire de la Chaire de philosophie de l’Hôtel-Dieu. De 2006 à 2009, elle est chercheuse à l’Institut des sciences de la communication du CNRS. Depuis 2017, Cynthia Fleury-Perkins est professeur associé à l’École nationale supérieure des mines de Paris (Mines-ParisTech) et dirige également la chaire de philosophie à l’hôpital Sainte-Anne (GHU Paris – psychiatrie et neurosciences). Elle travaille sur les outils de la régulation démocratique. La citoyenneté est l’un de ses sujets de réflexion phares. Elle a été nommée en 2013 membre du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) et est membre fondatrice du Réseau international des femmes philosophes, parrainé par l’Unesco.

Bibliographie succincte

Fleury Cynthia, Le soin est un humanisme, Paris, Gallimard, 2019.
Fleury C. et Prévot A.C. (eds), Le souci de la nature : Apprendre, inventer, gouverner, CNRS Editions, 2017.
Fleury C, Les Irremplaçables, Paris, Gallimard, 2015.
Fleury C. et Prévot-Julliard A.C. (eds), L’exigence de la réconciliation : Biodiversité et société, Coédition Muséum National d’Histoire Naturelle, Fayard, 2012.
Fleury Cynthia, Les pathologies de la démocratie, Paris, Fayard, 2005.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *