Projet Collart-Palmyre

Projet de numérisation à l’UNIL des archives Paul Collart liées au sanctuaire Baalshamîn, à Palmyre (Syrie)

Le Projet Collart-Palmyre s’expose :
Née d’une collaboration entre l’UNIL et l’EPFL, découvrez l’exposition Deepfakes: Art and its Double du 17 septembre 2021 au 1er mai 2022 à l’EPFL Pavilions ; une exposition dans laquelle le Projet Collart-Palmyre, aux côtés d’autres installations, interroge la capacité des copies numériques à provoquer, chez les publics, une réaction émotionnelle durable. Réalisée dans le cadre de cette exposition, la vidéo d’un dialogue avec l’archéologue syrien Hasan Ali autour de la question des doubles numériques et de Palmyre est désormais disponible en ligne.

En 2017, l’Université de Lausanne a lancé à travers son Institut d’archéologie et des sciences de l’Antiquité un vaste projet lié aux archives de Paul Collart. Face aux destructions du patrimoine syrien par le groupe Daech/ISIS en 2015, le Projet Collart-Palmyre souhaite, par la numérisation de l’ensemble des documents liés au temple de Baalshamîn, permettre de préserver la mémoire de ce patrimoine mondial pour les générations futures. Découvrez plus d’informations sur le Projet Collart-Palmyre, le sanctuaire de Baalshamîn et la vie de Paul Collart dans nos différentes rubriques ci-dessous.

Modélisation 3D de la cella du sanctuaire de Baalshamîn. © Iconem / ASA-UNIL

Livret pédagogique pour la transmission de la mémoire culturelle de Palmyre.
Le projet Collart-Palmyre a collaboré avec le projet InZone (Université de Genève), l’Université libre des langues et de la communication de Milan et des réfugiés syriens d’Azraq, en Jordanie, afin de développer un livret pédagogique pour la transmission de la mémoire culturelle de Palmyre. Disponible en anglais et en arabe, ce livret retrace la riche histoire culturelle du site et de ses monuments jusqu’aux récentes destructions dont il a fait l’objet. Quelques pages sont également consacrées à la façon dont les artistes actuels perçoivent le site de Palmyre.

Le Projet Collart-Palmyre à l’international :
Le Projet Collart-Palmyre collabore depuis quelques années maintenant sur la collection Grands sites archéologiques du ministère français de la Culture (mission du patrimoine mondial), notamment pour la création de la Carte Interactive des Recherches Archéologiques à Palmyre. Le Projet Collart-Palmyre est dès lors présent sur la page de la collection, éditée par le Musée d’Archéologie nationale français, en français, en anglais et en arabe (à consulter ici).

À propos du projet

Lancé en 2017 à l’UNIL par l’Institut d’archéologie et des sciences de l’Antiquité, le Projet Collart-Palmyre vise à numériser l’ensemble des archives de Paul Collart relatives au sanctuaire de Baalshamîn.

Le temple de Baalshamîn

Détruit à l’explosif par le groupe Daech/ISIS en 2015, le temple de Baalshamîn était l’un des principaux monuments de la ville antique de Palmyre en Syrie.

Paul Collart

Professeur et archéologue suisse, Paul Collart fouilla dans les années cinquante le sanctuaire de Baalshamîn à Palmyre, premier grand chantier archéologique helvétique à l’étranger.

Actualités

Le projet Collart-Palmyre dans les médias