Archives de catégorie : Théâtre du Grütli (Genève)

Biennale Out of the Box

Pour sa première année en partenariat avec la Biennale des Arts Inclusifs « Out of the Box » (du 20 au 26 mai 2019), l’Atelier Critique propose une série de critiques sur les différents spectacles de danse du festival.

© Caroline Morel Fontaine

Les critiques :

Être serpent comme n’importe quel autre être humain

Par Julia Cela
Sur Happy Island de La Ribot – Dançando com a diferença [suite]

Deux femmes, un combat

Par Johanna Codourey
Sur Femmes en danse de Lila Derridj et Marie Tembe [suite]

Mani-feste

Par Océane Forster
Sur Dévaste-moi de Johanny Bert [suite]

Roméo et Juliette

De William Shakespeare / Mis en scène par Camille Giacobino / Théâtre du Grütli / du 29 mai au 17 juin 2018 / Plus d’infos

© Isabelle Meister

Les critiques :

Décaler pour mieux dire

Par Aurélien Maignant
La saison 2018 du Grütli s’achève en beauté avec la dernière création de Camille Giacobino : une adaptation de l’intemporel Roméo et Juliette, pleine de sexe et de danger, de clownesque et de décadence… [suite]

 

Lisbeths

De Fabrice Melquiot / Concept et adaptation de Valentin Rossier / Théâtre du Grütli / du 1er au 20 mai 2018 / Plus d’infos

© Carole Parodi

Les critiques :

Duplicité de la passion

Par Pierre-Paul Bianchi
Lisbeths raconte une rencontre passionnelle, mais sur la scène les corps des acteurs sont maintenus à distance et ne se touchent pas… [suite]

Mots durs

Par Roberta Alberico
Lisbeth et Pietr, deux esprits, deux corps, deux micros, deux voix racontant dans une création aussi subtile qu’élégante les affres de la relation amoureuse et de son langage… [suite]

 

André le Magnifique

De Denis Podalydès et al. / Mise en scène d’Antony Mettler / Théâtre du Grütli / du 1er au 17 décembre 2017 / Plus d’infos

© Studio Edouard Curchod

Les critiques :

Prince de sensibilité au royaume des histrions

Par Lucien Zuchuat
Au théâtre du Grütli à Genève, Antony Mettler s’entoure de quatre comédiens pour proposer un André le Magnifique empruntant largement au vaudeville. Pierre Aucaigne éblouit en clown lunaire. Le reste, tissé d’humour épais, peine à décoller… [suite]

 

Les Hauts de Hurlevent

De Emily Brontë / Mise en scène Camille Giacobino / Cie Opus Luna Cie / Théâtre du Grütli / du 25 avril au 14 mai 2017 / Plus d’infos

©Théâtre du Grütli

Les critiques :

Passion et vengeance

Par Nadia Hachemi

Les fantômes de Heathcliff et Catherine, couple maudit des Hauts de Hurlevent, hantent en ce moment le théâtre du Grütli. Invoqué avec talent par Camille Giacobino, leur drame se rejoue sous nos yeux dans une mise en scène qui actualise le roman d’Emily Brontë tout en demeurant fidèle à son esprit… [suite]

 

Présentation de saison

De Lionel Chiuch / mise en scène de Lionel Chiuch et Frédéric Polier / Théâtre du Grütli / Du 24 mai au 12 juin 2016 / plus d’infos

©Johanna Heather Anselmo

©Johanna Heather Anselmo

Les critiques :

Pourquoi le théâtre

Par Marie Reymond

Qu’est-ce que le théâtre aujourd’hui ? Vaste question qu’aborde Présentation de saison. Plusieurs personnages – un directeur de théâtre, un médiateur, quelques artistes – se retrouvent pour la présentation de saison. Peu avant la conférence, tout ce petit monde des arts de la scène, qui peine à s’entendre sur le bien-fondé de ses pratiques, les décortique au moyen d’une série de métaphores. … [suite]

Petit exercice d’herméneutique

Par Nadia Hachemi

Ce soir au théâtre, c’est la panique ! La présentation de saison débutera d’une minute à l’autre et tout semble mal tourner. Dans cette pièce sur les coulisses de l’art, les spectateurs sont entrainés dans une véritable dramatisation des questions que pose l’acte de représentation. Un spectacle dont l’absurde n’a rien à envier aux pièces de Ionesco. … [suite]

Les Reines

De Normand Chaurette / mise en scène Zoé Reverdin / Théâtre du Grütli / du 19 avril au 8 mai 2016 / plus d’infos

©Isabelle Meister

©Isabelle Meister

Les critiques :

« Game of thrones » au féminin

Par Emilie Roch

« Etes-vous la reine d’Angleterre ? », demande la reine Elisabeth à deux reprises à Isabelle, fille du comte de Warwick, lorsque celle-ci tarde à lui obéir. « Non » ne peut qu’admettre la jeune noble à contrecœur. « Pas encore », ajoute-t-elle la seconde fois, après l’annonce de la mort du roi. Telle est l’ambiance qui règne au château royal londonien, un soir d’hiver de l’an 1483, et sur la scène du Grütli ces jours-ci. … [suite]

Le Conte d’hiver

De William Shakespeare / mise en scène Frédéric Polier / Théâtre du Grütli / du 26 janvier au 14 février 2016 / plus d’infos

©Théâtre du Grütli

©Théâtre du Grütli

Les critiques :

Fait divers

Par Jonathan Hofer

Un roi, une reine, de la jalousie, un ours meurtrier, un bandit de grand chemin, des bergers et de la musique. Vous l’aurez compris, la troupe de l’Atelier Sphinx donne à voir dans son interprétation du Conte d’hiver de Shakespeare un spectacle au contenu des plus hétéroclites. A l’occasion du 400e anniversaire de la mort de Shakespeare, le théâtre du Grütli et l’Atelier Sphinx, emmenés par Frédéric Polier, s’attaquent au Conte d’hiver. … [suite]

Langages universels

Par Marie Reymond

Ce qu’il y a de surprenant avec Shakespeare, c’est que malgré les siècles qui nous séparent de son époque et le nombre incalculable de représentations auxquelles ses pièces ont donné lieu, on ne se lasse pas de voir et revoir ses oeuvres. Ce Conte d’hiver en particulier est une invitation au partage de l’expérience humaine universelle. Cela commence avec les instruments. … [suite]

Comme il vous plaira

de Shakespeare / mise en scène Camille Giacobino / du 26 mai au 14 juin 2015 / Théâtre du Grütli / plus d’infos

© Théâtre du Grütli

© Théâtre du Grütli

Les critiques :

Peace & Love

Par Deborah Strebel

  • Peace & Love

    Camille Giacobino met pour la première fois en scène un texte classique. Son choix s’est porté sur la pièce de Shakespeare Comme il vous plaira. Une belle actualisation de cette comédie pastorale, portée par des personnages hauts en couleur et interprétés avec brio et énergie. Un tapis de feuilles mortes recouvre le plateau. Aux abords ... suite

« Partons, non vers l’exil, mais vers la liberté ! » : exploration du désir et de la passion amoureuse

Par Noémie Desarzens

 

La Paranoïa

de Rafael Spregelburd / mise en scène Frédéric Polier / du 3 au 22 mars / Théâtre du Grütli / plus d’infos

 © Théâtre du Grütli

© Théâtre du Grütli

Les critiques :

Quand le Grütli converse avec les extraterrestres

Par Jonathan Hofer

  • Quand le Grütli converse avec les extraterrestres

    La Paranoïa? Une fiction dans la fiction de la fiction où vous, spectateur, assistez à l’histoire dans l’histoire, de l’Histoire… L’équipe de Frédéric Polier nous donne ici à voir une pièce des plus particulières. Pour faire court : Paranoïa, c’est l’histoire de cinq personnages – un colonel, un astronaute, un physicien théorique, une écrivain – ... suite

 

 

La Trilogie de Belgrade

de Biljana Srbljanovic / mise en scène Véronique Ros de la Grange / du 20 janvier au 8 février 2015 / Théâtre du Grütli / plus d’infos

© Isabelle Meister

Les critiques:

Un aller simple

Par Jonas Guyot

  • Un aller simple

    A l’âge de 26 ans, Biljana Srbljanovic écrit sa première pièce dramatique, La Trilogie de Belgrade. Ce texte qui la révéla en 1996 sur la scène européenne est mis en scène au Théâtre du Grütli par Véronique Ros de la Grange. Musique et pas de danse rythment ce triptyque tragi-comique sur la perte de repère ... suite

  • Du désir au cimetière

    Par Nadia Hachemi

    Blanche/Katrina / de Fabrice Gorgerat / mise en scène Fabrice Gorgerat / par la Compagnie Jours tranquilles / L’Arsenic / du 4 au 13 mars 2016 / plus d’infos

    Cinquante ans après le débarquement de Blanche à l’arrêt « cimetière » de la ligne de tramway « Désir », La Nouvelle-Orléans est à nouveau envahie : ... suite

 

L’Affaire de la rue de Lourcine / Si ce n’est toi

d’Eugène Labiche et d’Edward Bond / mise en scène Eric Salama / du 28 octobre au 16 novembre / Théâtre du Grütli / plus d’infos

Copyright : officiel

Les critiques :

Tuer ceux qui se souviennent

Par Suzanne Balharry

  • Tuer ceux qui se souviennent

    Dans ce diptyque, deux genres théâtraux qui s’opposent sont mis en parallèle pour dévoiler les traits profonds qui les assemblent. Eric Salama s’attaque à un vaudeville d’Eugène Labiche, L’Affaire de la rue Lourcine, qu’il présente avec le spectacle qu’il a monté en 2012, Si ce n’est toi d’Edward Bond. La comédie est vue au filtre ... suite

Noirs vaudevilles

Par Maryke Oosterhoff

  • Noirs vaudevilles

    Eric Salama fait le pari d’un diptyque composé d’un vaudeville d’Eugène Labiche (L’affaire de la Rue Lourcine) et de Si ce n’est toi, cynique pièce apocalyptique d’Edward Bond. Le thème de l’oubli servira d’efficace fil rouge à ces deux mises en scène, supposées s’éclairer mutuellement, mais si la mécanique comique de Labiche dynamise agréablement le ... suite