Archives de catégorie : onstage

Tableau d’une exécution

Texte de Howard Barker / Mise en scène de Vincent Bonillo / La Grange de Dorigny / du 7 au 10 novembre 2019 / Plus d’infos

© Martin Reeve

Les critiques :

Ekphrasis scénique

Par Noé Maggetti
Le Théâtre de la Grange de Dorigny accueille du 7 au 10 novembre la mise en scène par Vincent Bonillo d’un texte du dramaturge britannique Howard Barker. Le spectacle met une scénographie sobre au service d’une réflexion sur l’influence de la politique sur l’art… [suite]

Lorsque l’exécution est là où on ne l’attend pas…

Par Manon Lelièvre
Tableau d’une exécution, mis en scène par Vincent Bonillo, à partir du texte de Howard Baker dramaturge britannique, questionne, entre autres, la place donnée à la femme et celle accordée à l’artiste… [suite]

 

Le Souper

Conception, écriture et jeu par Julia Perazzini / Arsenic – Centre d’art scénique contemporain / du 5 au 10 novembre 2019 / Plus d’infos

© Yves Noël Genod

Les critiques :

Le temps d’un repas

Par Emmanuel Jung
Julia Perazzini présente à l’Arsenic sa dernière création inspirée d’un événement autobiographique : la mort d’un frère aîné à l’âge de 8 mois, alors qu’elle n’était pas encore née… [suite]

Habiter le vide par la voix

Par Jade Lambelet
Dans un monologue ventriloque, la comédienne, performeuse et metteure en scène Julia Perazzini, seule en scène, redonne voix et corps à son frère disparu. Le Souper auquel elle le convie fictivement lui permet de tisser avec l’absent un dialogue imaginaire… [suite]

 

Bajazet

À partir des textes de Racine (Bajazet) et d’Antonin Artaud (Le Théâtre et la peste) / Mise en scène de Frank Castorf / Théâtre de Vidy / du 30 octobre au 10 novembre 2019 / Plus d’infos

© Mathilda Olmi

Les critiques :

Sous le voile

Par Lucas Lauth
Frank Castorf, metteur en scène admiré autant que controversé qui fut directeur pendant plus de trente ans de la Volksbühne de Berlin, monte Bazajet de Racine, qu’il entremêle avec des textes émotionnellement chargés d’Antonin Artaud… [suite]

 

 

Hercule à la plage

Texte de Fabrice Melquiot / Mise en scène de Mariama Sylla / Théâtre Am Stram Gram / du 1er au 17 novembre 2019 / Plus d’infos

© Ariane Catton Balabeau

Les critiques :

Et si Hercule était une femme ?

Par Judith Marchal
Écrit par le directeur d’Am Stram Gram Fabrice Melquiot et créé à Avignon cet été par Mariama Sylla, Hercule à la plage propose un voyage labyrinthique à travers les souvenirs d’enfance. Une histoire remplie d’innocence et de vérités… [suite]

 

J’irai demain couvrir ton ombre

Texte et mise en scène de Julien Mages / Arsenic – Centre d’art scénique contemporain / du 29 octobre au 3 novembre 2019 / Plus d’infos

© Yann Becker

Les critiques :

De l’autre côté du miroir

Par Monique Kountangni
À l’Arsenic, Julien Mages nous offre une performance hybride […] et met en scène un drame porté par un trio caricatural dans une succession de séquences faussement absurdes qui parviennent à nous surprendre grâce à des éclats comiques… [suite]

Situations compliquées appellent simplicité

Par Ivan Garcia
En plaçant sur le plateau trois personnages de spectateurs, l’auteur et metteur en scène Julien Mages présente un spectacle qui explore – non sans humour – les affres de l’attachement et les errements du théâtre contemporain… [suite]

Schmürz

D’après Jean-Luc Lagarce et Boris Vian / Mise en scène de Gian Manuel Rau / La Grange de Dorigny / du 26 octobre au 2 novembre 2019 / Plus d’infos

© Cie Camastral

Les critiques :

Jouer sur les maux

Par Sarah Juilland
Avec l’ineptie des guerres en ligne de mire, Gian Manuel Rau superpose deux huis-clos acerbes et corrosifs, […] Le spectacle, placé sous le signe de l’absurde, naît du mariage oxymorique entre la cocasserie et la cruauté, le jeu et la souffrance, le doux leurre et la douleur… [suite]

Lagarce et Vian, au coeur de l’absurde

Par Judith Marchal
Pour sa nouvelle création, Gian Manuel Rau tente un dialogue entre Boris Vian et Jean-Luc Lagarce. Pendant plus de deux heures, six comédiennes et comédiens enchaînent à un rythme effréné Erreur de construction et les Bâtisseurs d’empire ou le Schmürz[suite]

La Vallée de l’étrange

Texte de Thomas Melle et Stefan Kaegi (Rimini Protokoll) / Mise en scène de Stefan Kaegi / Théâtre de Vidy / du 25 septembre au 10 octobre 2019 / Plus d’infos

© Gabriela Neeb

Les critiques :

La Beauté de l’erreur : conférence au sujet d’un très ancien et très humain programme

Par Jade Lambelet
Pour sa dernière création, le metteur en scène et membre fondateur du Rimini Protokoll Stefan Kaegi s’associe au romancier et dramaturge allemand Thomas Melle dédoublé sur scène dans un sosie animatronique modelé à partir de son propre corps… [suite]

Un remède à la bipolarité ?

Par Emmanuel Jung
La dernière création de Stefan Kaegi dévoile – avec sarcasme ? – un remède unique à la bipolarité : un robot très réaliste, seul personnage sur scène et double de l’écrivain Thomas Melle, lui-même atteint de cette maladie… [suite]

Être ou ne pas être rangé

Par Sarah Juilland
La vallée de l’étrange sillonnée par Stefan Kaegi n’est pas seulement celle de la robotique : elle est, de manière plus enfouie et profonde, celle de la fêlure, de la fragilité et de l’instabilité humaines… [suite]

Je (ne) suis (pas) un robot ?

Par Thibault Hugentobler
Dans La Vallée de l’étrange, Stefan Kaegi et Thomas Melle explorent la possibilité de remédier à l’instabilité humaine par la technologie. Le spectacle intrigue par son dispositif repoussant les limites du théâtre… [suite]

Perdre son corps

Par Noé Maggetti
Le Théâtre de Vidy a récemment accueilli pendant deux semaines complètes la dernière création de Stefan Kaegi du collectif Rimini Protokoll, au rythme de deux représentations par jour ; un nombre qui aurait pu se multiplier sans pour autant épuiser les interprètes, car aucun être de chair et d’os n’est présent sur scène dans cette Vallée de l’étrange[suite]

Quelque chose cloche

Par Monique Kountangni
La soirée de ce deuxième mercredi d’octobre 2019 m’entraîna à explorer une dimension théâtrale nouvelle en entrant dans la Passerelle du théâtre de Vidy. Les premières minutes semblent annoncer une mise en scène prévisible : une silhouette assise attend dans le noir… [suite]

L’étrange pont entre l’homme et la machine

Par Manon Lelièvre
La nouvelle création de Stefan Kaegi est au croisement entre la réalité et la fiction, le vrai et le faux, l’absence et la présence, brouillant les pistes et rendant les frontières floues et incertaines. Sous la forme d’une étrange conférence, le spectacle questionne le spectateur sur sa place et son rôle en tant qu’homme… [suite]

 

Gouverneurs de la rosée

Texte de Jacques Roumain / Mise en scène de Geneviève Pasquier / Théâtre des Osses / du 10 au 20 octobre 2019 / Plus d’infos

© Julien James Auzan

Les critiques :

Sous le soleil d’Haïti

Par Margaux Farron
Mis en scène par Geneviève Pasquier, directrice du théâtre des Osses, le spectacle adapté du roman de l’auteur haïtien Jacques Roumain (1944) emporte les spectateurs dans un voyage rafraîchissant au cœur des terres haïtiennes… [suite]

De la rosée pour la vie

Par Louise Philippossian
Après Le Journal d’Anne Frank en 2018, Geneviève Pasquier adapte le roman Gouverneurs de la rosée de l’écrivain haïtien Jacques Roumain. Portée par la comédienne d’origine haïtienne Amélie Chérubin Soulières et la percussionniste Aïda Diop, la pièce rend hommage au conte de l’écrivain par une mise en scène sobre et efficace… [suite]