Un Tramway nommé désir

de Tennessee Williams / mise en scène Zoé Reverdin / du 23 juin au 11 juillet 2015 / Théâtre de l’Orangerie / plus d’infos

© Marc Vanappelghem

© Marc Vanappelghem

Les critiques :

« L’antidote contre la mort, c’est le désir! »

Par Noémie Desarzens

La reprise, par la genevoise Zoé Reverdin, de la pièce de Tennessee Williams créée en 1947 à Broadway signe l’ouverture estivale du Théâtre de l’Orangerie, dans un cadre tout à fait charmant. Un climat saisissant qui entraîne son public dans une atmosphère de brutalité animale. Sur scène, une construction métallique marque les contours de l’étroit deux pièces de Stanley et Stella. … [suite]

Quelque chose en nous de Blanche DuBois

Par Frédéric Guignard

La production genevoise d’Un tramway nommé Désir, présentée au théâtre de l’Orangerie cet été, fait le pari de refuser l’identification totale entre comédiens et personnages. Sous la direction de Zoé Reverdin, les acteurs prennent plaisir à révéler la primauté de leur jeu sur les personnages qu’ils incarnent, avant d’être emportés par cette tragédie domestique, grâce à eux sublimée. … [suite]