Conférence-entretien | Ruth Zylberman autour du projet 209 rue Saint-Maur Paris Xe : une enquête sur un immeuble parisien

Entretien avec Ruth Zylberman, cinéaste et écrivaine française, autour du projet 209 rue Saint-Maur Paris Xe : une enquête sur un immeuble parisien.

Jeudi 17 décembre, 10h15-12h

ZOOM : https://unil.zoom.us/j/5881236128

Code d’accès : 801419

L’entretien portera sur le film et le livre issus de l’enquête menée parRuth Zylberman sur un immeuble parisien, au croisement de l’Histoire collective et des micro-histoires individuelles:

Ancienne élève de l’Institut d’Études Politiques de Paris et de l’Université de New York (NYU), Ruth Zylberman a étudié l’histoire et la littérature. Elle a commencé dans le monde du documentaire en étant l’assistante du réalisateur Serge Moati avant de réaliser en 2002 son premier film, Paris-Fantômes.

Organisation: Marta Caraion (Formation Doctorale interdisciplinaire et Section de français, Université de Lausanne)

Plus d’informations

Colloque en ligne | Débattre d’une fiction

Vendredi 13, samedi 14, lundi 23 et vendredi 27 novembre 2020

Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle.

Colloque international co-organisé par Fabula, la Société internationale de recherches sur la Fiction et la Fictionnalité (International Society for Fiction and Fictionality Studies) et la Formation doctorale interdisciplinaire de l’UNIL. Le colloque (UNIL, 2 et 3 juin 2020), reporté pour cause de pandémie, se tiendra à l’Université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle (13-14, 23 et 27 novembre 2020), en préparation d’un numéro de Fabula-LhT sous la direction d’Aurélien Maignant, Françoise Lavocat et Marc Escola.

(more…)

Séminaire Transatlantic Cultures | Programme 2020-2021

Séminaire de recherche de l’ANR Transatlantic Cultures
En partenariat avec le projet « Américanisation par les arts »
(MSH Paris-Saclay)

Le programme année 2020 – 2021 du séminaire de de recherche de l’ANR Transatlantic Cultures, du 25 septembre 2020 au 2 avril 2021, est en ligne!

Institut National d’Histoire de l’Art (2 rue Vivienne, 75002 Paris) et Institut du Monde Anglophone (5 rue de l’Ecole de médecine, 75006 Paris)

Programme [PDF]

Plus d’informations ici et

En raison des contraintes sanitaires, l’accès à la salle Peiresc est limité. Pour assister au séminaire, merci de vous inscrire pour chaque séance en écrivant à l’adresse: contact@transatlantic-cultures.org
Les séances seront également retransmises en vidéo-conférence,
sur inscription, en précisant «vidéo-conférence». Le lien de connexion vous sera communiqué par courriel.

Festival of Women Writers and Journalists: A Centenary Celebration of Time and Tide

Festival of Women Writers and Journalists: A Centenary Celebration of Time and Tide 

Date: Wednesday 11 November 2020 (afternoon; precise timings tbc) 

This online event, part of an AHRC-funded research project marking the centenary of feminist magazine Time and Tide, will explore the status of women in the media and publishing landscape today in conversation with influential female journalists, editors, and publishers, including Polly Toynbee of the Guardian and Nicola Beauman of Persephone Books. 

  • Panel 1 – “Women, Politics, and the Press” – will interrogate the status of women in spheres of print journalism from which they have historically been excluded (politics, economics, international affairs). Confirmed panellists: Guardian columnist Polly Toynbee, and Helen Lewis, staff writer for The Atlantic and former deputy editor of the New Statesman. Chaired by Dr Sarah Lonsdale, Senior Lecturer in Journalism, City University of London.   
  • Panel 2 – “Women, Publishing, and the Literary Press” – will focus on literary and review journalism and publishing, in particular the persistent gender bias in favour of male reviewers and books authored by men. Confirmed panellists: Thea Lenarduzzi, Commissioning Editor at the Times Literary Supplement; Catherine Riley, writer and co-founder of the Primadonna Festival; Nicola Beauman, founder of Persephone Books. Chaired by Rebecca Harding, Chair of the Society of Women Writers and Journalists.  

These hour-long live-streamed panel discussions will be accompanied by pre-recorded illustrated talks about Time and Tide’s interwar history, all of which will be made available on the project website. 

For more about Time and Tide and this project please visit our website, here, where further details about the Festival will be published in due course. 

Any questions may be directed to Project Officer Dr Eleanor Reed (Eleanor.Reed@ntu.ac.uk).   

Colloque | Paraître / Apparaître / Disparaître. Pratiques culturelles de la mise en scène en France au XIXe siècle

Colloque international à l’Université de Lausanne

Du jeudi 22 octobre 2020 – 9h00 au vendredi 23 octobre 2020 – 17h00

Generally associated with the theatrical practice and with the performance, the notion of staging played a central role throughout the whole 19th century. The reaction to the turmoil generated by the 1789 Revolution and the austerity engendered by the Terror regime gives evidence of this capacity of juggling the necessity of being seen and the act of disappearing. This aspect will increasingly develop during the 19th century, evidently supported by the growth of the industry of entertainment, the diversification of drama and performances and the mass production of visual culture.

Within this context, staging becomes a way for an individual or a group of individuals to integrate a community. It also represents a bridge between the understanding of the process of appearing and its materialization, a link between the artistic, visual and literary spaces. This symposium aims at discussing mechanisms and patterns surrounding this process by focusing on the multiple references which shaped the act of appearing and disappearing.

Programme and more information

Colloque | La photographie, une « Histoire pour tous » – Hommage à François Brunet

Le colloque La photographie, une “histoire pour tous”, organisé sous la direction scientifique de la revue Transbordeur : photographie, histoire, société, en partenariat avec l’Université d’Amiens, l’Université de Lille et la Maison Européenne des Sciences de l’Homme et de la Société à Lille, propose de rendre hommage aux travaux sur l’histoire et les images de François Brunet.

Programme du colloque [PDF]

Site de l’événement

 

Conférence | La fabrique de l’écrivain national

Mardi 29 septembre 2020, 16h15-17h45

Université de Lausanne, Bâtiment Anthropole, salle à préciser.

Conférence donnée par Anne-Marie Thiesse, directrice de recherche au CNRS.

Parmi ses publications:  Le Roman du quotidien (1984), Écrire la France (PUF 1991), La Création des identités nationales (Seuil, 2001), Faire les Français. Quelle identité nationale? (Stock, 2010) et tout récemment, La Fabrique de l’écrivain national. Entre littérature et politique (Gallimard, 2019)

Résumé

Qu’est-ce qu’un écrivain national? Créateur individuel et représentant reconnu d’une identité collective, il est l’incarnation d’une image de la nation par son oeuvre et par sa personne entre littérature et politique. Anne-Marie Thiesse est partie à la recherche de cette figure éminente, évidente, et de définition pourtant incertaine. Entre Sartre, Malraux et Camus, quel est l’écrivain national?

Plus d’informations ici

Colloque en ligne | La Belle Époque a-t-elle été virale ?

[via le site du projet Numapresse]

La Belle Époque a-t-elle été virale ? Circulation, diffusion, reproduction des images et des textes dans les périodiques au tournant du siècle (1870-1930)

Programme

Colloque en visioconférence ouvert à tous – 25 juin 2020
Accessible via le lien ci-dessous :

http://meet.google.com/sds-drdc-adq

La fin du XIXe siècle peut être considérée comme l’achèvement d’un ensemble de processus de systématisation et de rationalisation des techniques de production et de diffusion de l’imprimé : au niveau technique, la mise au point des procédés de reproduction photomécanique rendant possible la reproduction à faible coût et sans perte d’information des images et des textes ; au niveau rhétorique, le journalisme valorise des formes simples, directes, qui augmentent l’efficacité communicationnelle.

Ces processus donnent naissance à des pratiques de réappropriation et de rediffusion des images et des textes à une échelle massive à travers la presse. On retrouve les mêmes récits, les mêmes illustrations, dispersées dans des périodiques et des ouvrages différents, par un phénomène de dissémination qui semble adopter les mécanismes de la contagion. Pour parler de ces phénomènes, certains chercheurs ont alors délibérément choisi de transposer le terme de viralité sur des objets culturels anciens ; c’est par exemple le cas du projet « Viral Texts » de Ryan Cordell qui propose de s’intéresser au phénomène de la « viralité » dans la presse du XIXe siècle en repérant de manière automatisée toutes les reproductions textuelles d’une certaine ampleur dans les journaux américains. Cette notion de viralité est liée à notre culture numérique contemporaine : elle désigne la diffusion d’images et de textes dans les réseaux sociaux (en particulier dans les médias non conventionnels comme facebook ou twitter), impliquant une forme de circulation épidémique : l’information serait comme un virus qui se propage de proche en proche, avec des foyers de contamination, sans aucune stratégie globale de communication puisque ce sont les usagers mêmes des réseaux qui choisissent ou non la diffusion.

Le terme est fort, mais ne tend-il pas à effacer les particularités des différentes formes de reproduction, de réappropriation, de variation sérielle autour de quelques modèles qu’on retrouve à une échelle globale dans les médias depuis le XIXe siècle ? La question que souhaite soulever ce colloque est celle de la pertinence de l’application de la notion de viralité à la culture (et plus particulièrement la culture de la presse) au tournant des XIXe et XXe siècles.

Informations complémentaires

Contact : Julien Schuh – jschuh@parisnanterre.fr