Zones mémoires : autour d’un camp du Goulag [voie ferrée 501/503]

Histoire et archéologie d’un camp du Goulag : une expérience russo-suisse inédite

Au début des années 1950, des détenus du Goulag travaillent à la construction d’une voie ferrée polaire, entreprise démesurée voulue par Staline. Septante ans après, il ne reste que des vestiges disséminés dans la toundra, le récit de quelques témoins et des documents d’archives.

Guidés par ces traces, les auteurs de ce livre édité par Samuel Verdan (Institut d’archéologie et des sciences de l’antiquité) proposent des points de vue variés sur le camp et son contexte, alliant des approches historiques et archéologiques. Chapitre après chapitre, le passé et le présent s’entremêlent, car le camp est à la fois objet de recherche et vivant lieu de mémoire. En partant d’un cas circonscrit, l’ouvrage conduit à une réflexion large sur la place accordée aux vestiges du Goulag dans le monde contemporain.

Élaboré à la suite d’une expédition organisée en 2019 dans le cadre du programme interdisciplinaire Changing Arctic basé à l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), ce volume est le fruit d’une collaboration entre étudiantes et étudiants de la Section de langues et civilisations slaves et de l’Asie du Sud et de l’Institut d’archéologie et des sciences de l’antiquité de l’Université de Lausanne, ainsi que de l’Université de Genève et de l’EPFL. Il s’agit du premier tome de la collection Memoria et Historia, fondée par la Prof. Anastasia de la Fortelle (Section de langues et civilisations slaves et de l’Asie du Sud).

Samuel Verdan (éd.), avec la collaboration de J. André, A. de la Fortelle, E. Gapp, E. Hoesli, C. Nault, Zones mémoires : autour d’un camp du Goulag [voie ferrée 501/503], Lausanne & Siedice, Section de langues et civilisations slaves et de l’Asie du Sud de l’Université de Lausanne & Institut de la culture régionale et des études littéraires Franciszek Karpiński, 2021.


TOUTES LES NOTICES DE

Samuel Verdan