Les Saints de Glace

Les Saints de Glace sont traditionnellement fixés du 11 au 13 mai avec Mamert, Pancrace et Servais, auquel il faut ajouter Boniface le 14 pour se terminer le 15 mai avec la Sainte Sophie. Cette tradition remonte au milieu du Moyen-Age et selon elle, le gel ne serait plus une menace pour l’agriculture à basse altitude en Europe centrale au-delà du 15 mai. Mais ces dates des Saints de Glace ont été décalées du 19 au 23 mai avec le passage au calendrier grégorien en 1582 et ce décalage n’a pas vraiment été assimilé par les croyances populaires. En outre, il existe aussi d’autres Saints de Glace de fin avril à fin mai, le dernier étant la Saint Urbain le 25 mai.

Une étude de MétéoSuisse réalisée sur la base des mesures de températures à 5 cm/sol à Payerne depuis 1965 montre qu’on n’observe pas vraiment une recrudescence de la fréquence du gel au sol du 11 au 15 mai ou du 19 au 23 mai sur le Plateau Suisse. En outre, il peut geler durant l’ensemble du mois de mai, le risque étant plus élevé au début de mois et plus faible à partir du 16 mai. La série de mesures de Payerne montre que la fréquence du gel au sol la plus élevée en mai durant ces 51 dernières années (1965-2016) survient le 7 mai, alors que le 27 mai est le moins exposé. De telles tendances apparaissent aussi ailleurs en Suisse.

Cette étude montre encore qu’il gèle généralement au moins un jour en mai sur le Plateau suisse, mais pas toujours. Le mois de mai 1991 avait été particulièrement rigoureux avec 15 jours de gel au sol. Il faut surtout retenir des Saints de Glace que tant qu’ils ne sont pas passés, le risque de gel printanier au sol subsiste, sans privilégier de jour particulier. Ce risque va même au-delà des Saints de Glace (15 ou 25 mai suivant lequel on considère), puisqu’il peut geler au sol à basse altitude jusqu’au 31 mai et même au début juin sur le Plateau suisse.

Sur le premier graphique de l’étude de MétéoSuisse concernant la fréquence du gel à Payerne, une valeur de 10% signifie qu’il a gelé en moyenne 1 fois sur 10 au sol pour un jour donné sur l’ensemble de la période étudiée (1965-2016). Par exemple, le 7 mai, il a gelé en moyenne une fois sur 5 (environ 20%) à Payerne depuis 1965, soit 10 ou 11 fois sur 51 ans (1965-2016).

Cette année, il n’y aura pas de risque de gel au sol du 11 au 15 mai en Suisse à basse altitude, puisque MétéoSuisse prévoit un temps doux et instable jusqu’à dimanche consécutivement à un afflux d’air doux et humide du Sud-Ouest. Ensuite, l’anticyclone des Açores devrait être de retour pour le début de la semaine prochaine et nous valoir un temps presque estival, sans risque de gel au sol. A suivre…

Photo : © PackShot – fotolia.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *